Paris se met au scooter électrique libre service

paris scooter électrique

 

Après 7 mois d’expérimentation, la startup Cityscoot aide Paris à passer au scooter électrique libre-service.

Le principe est simple : c’est le même que celui de l’autopartage ou du vélo libre-service. 150 scooters électriques sont disposés dans une zone de 33 km² dans Paris intra-muros. Les abonné(e)s peuvent ensuite prendre ces scooters pour aller au travail, faire les courses, ou simplement faire un petit tour.

Pas de bornes ni de places

Petite différence avec les autres services, notamment ceux de location de voitures électriques : nul besoin de garer son scooter Cityscoot sur une place dédiée. L’utilisateur peut le garer sur n’importe quelle place autorisée aux deux roues.

Comme la startup a fait le pari du tout digital, le scooter est géolocalisé. Pour le réserver, un petit tour sur son smartphone suffit. L’appareil est ensuite réservé pendant 10 minutes, le temps pour l’utilisateur de se rendre jusqu’au véhicule et de le déverrouiller grâce à un code à 4 chiffres reçu par texto. Pas de clé, pas de borne, rien !

Côté recharge, ce sont les équipes de Cityscoot qui s’en chargent, et remplacent les batteries vides par des pleines.

Du point de vue de la sécurité, un casque ajustable est fourni avec la location de chaque scooter, et la startup propose des ateliers de prise en main des scooters électriques, bridés à 45 km/h, animés par des moto-écoles. Bien sûr, les utilisateurs sont assurés tout-risques

Un service à pleine vitesse

Si les scooters ne vont pas très vite, la startup, elle, n’a pas peur d’accélérer. Le projet est soutenu depuis le début par la mairie de Paris, et sept mois d’expérimentation auprès de 1 000 usagers et 50 scooters lui ont a priori permis d’améliorer son service.

De 150 scooters sur 33 km² au lancement cette semaine, Cityscoot espère pouvoir passer à 1 000 scooters partout dans paris intra-muros le plus rapidement possible. Elle vise 5 000 utilisateurs sur le premier mois.

Les tarifs semblent eux aussi très raisonnables, et le service est facile d’accès. Pas besoin d’abonnement annuel : l’inscription est gratuite sur le site internet, et la facturation se fait à la minute.

Les prix débutent à 0.28 € la minute, mais les utilisateurs réguliers peuvent acheter 100 minutes pour 25 € (0.25€ la minute) ou 500 minutes pour 100 € (0.20€ la minute)

La région Île-de-France et BPI ont beaucoup investi dans le projet de cette startup, créée en 2014. Les projets de mobilité verte urbaine ne sont pas près de s’arrêter, et c’est bien entendu Paris qui fait office de ville pilote.

On peut très facilement imaginer ce principe s’étendre à plusieurs grandes villes de province dans les prochaines années : une extension que Cityscoot envisage dès aujourd’hui et à court terme. Il se peut aussi que d’autres municipalités s’emparent de cette bonne idée !

 

Auteur: Vincent M

Vincent Moreau est le rédacteur en chef de GreenTech Journal. Passionné par l’efficacité énergétique et les cleantechs, Vincent s’intéresse à tout, depuis la qualité de l’air jusqu’aux process industriels, tant que l’innovation est au centre des choses. Pour le contacter, cliquez ici

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Ne ratez plus une innovation ! Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter. Toutes les actus du site, et bien plus, dans votre boîte aux lettres !