Bientôt un drone pour mesurer la qualité de l’air ?

 

Total et le CNRS de Reims s’associent en ce moment pour concevoir un drone capable de mesurer la qualité de l’air, plus précisément autour des installations industrielles.

Le géant pétrolier Total s’est engagé dans une coopération sur 4 ans avec les chercheurs de l’Université de Reims pour concevoir des capteurs miniatures intégrables à un drone et capables de mesurer fidèlement la qualité de l’air.

Ce n’est pas un coup d’essai pour le laboratoire rémois, puisque ses équipes ont déjà mis au point un appareil de mesure capable de se nicher dans un ballon et de rapporter des informations sur la quantité de méthane présente dans les différentes couches de l’atmosphère.

« Le ballon que nous avons mis au point nous permet d’aller faire des mesures un peu partout mais un ballon ne se pilote pas. Avec un drone, nous pourrons aller avec précision où nous souhaitons faire des relevés », a confié Lilian Joly, chercheur au CNRS, au site alliancy.fr

Le drone devrait être testé dès cet été dans le sud de la France, mais Total et le CNRS espèrent essayer très rapidement ce nouvel équipement sur des sites pétroliers appartenant au groupe français.

Et selon des information d’alliancy.fr, Total souhaite également mettre au point un robot sous-marin capable d’inspecter les pipelines sous-marines et de détecter les anomalies présentes !

Auteur: Vincent M

Vincent Moreau est le rédacteur en chef de GreenTech Journal. Passionné par l’efficacité énergétique et les cleantechs, Vincent s’intéresse à tout, depuis la qualité de l’air jusqu’aux process industriels, tant que l’innovation est au centre des choses. Pour le contacter, cliquez ici

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Ne ratez plus une innovation ! Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter. Toutes les actus du site, et bien plus, dans votre boîte aux lettres !