La Chine confirme sa détermination à convertir son marché automobile à l’électrique

La Chine a finalement décidé de repousser d’un an l’application de quotas pour les constructeurs automobiles présents sur son territoire. Autrement dit, elle vient de confirmer sa détermination à convertir son marché automobile à l’électrique.

Le pays avait déjà annoncé qu’il était en train de préparer un calendrier visant notamment à interdire la production et la vente des voitures à carburants fossiles à l’horizon 2040.

Selon une circulaire publiée récemment par le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information, la Chine a donc mis en vigueur un quota ambitieux qui prendra effet d’ici 2019, soit un an au plus après le délai initialement envisagé.

En 2016, le pays a vendu plus de 28 millions de véhicules dans le monde et ce chiffre a encore augmenté de 14 % en 2017. Pourtant, la part des véhicules propres y reste encore très faible (1,7 %). Face à cela, le premier marché automobile mondial entend donc encourager les ventes de véhicules à énergie verte selon un système de crédits.

Une autre mesure sera dédiée aux groupes qui produisent ou qui importent plus de 30 000 véhicules traditionnels chaque année. Ces enseignes devront se soumettre au quota suscité, sinon ils seront obligés de racheter les crédits excédentaires des autres constructeurs ou devront payer des amendes.

Auteur: Jose

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Ne ratez plus une innovation ! Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter. Toutes les actus du site, et bien plus, dans votre boîte aux lettres !