Engie publiera bientôt les données de son parc éolien en open data

Cette société gère actuellement 160000 panneaux solaires et 717 éoliennes dans 109 parcs situés en France et dans d’autres pays. Pour développer ses activités et pour améliorer le rendement de ses installations, Engie publiera bientôt les données de son parc éolien en open data.

La société ENGIE utilise déjà le logiciel de pilotage Big Data Darwin pour suivre et gérer l’ensemble de son parc en temps réel.

Depuis son Centre de conduite des énergies renouvelables de Châlons-en-Champagne, l’équipe de la société peut donc remonter les données de son parc et les traiter en temps réel.

Mais la société veut encore mettre la barre un peu plus haute et projette de devenir la première enseigne à tester l’open data dans ce secteur. Ce projet concernera dans un premier temps le parc de Haute-Borne dans la Somme.

D’ici la fin de l’année, on pourrait s’attendre à ce que le logiciel Darwin couvre les installations en Afrique du Sud, au Royaume-Uni, au Canada et au Brésil, mais aussi celles de la Compagnie du Vent dont ENGIE est le seul actionnaire.

Mieux encore : en 2018, cette enseigne envisage de pouvoir superviser l’intégralité de ses parcs éoliens et solaires dans le monde via le Big Data.

Auteur: Vincent M

Vincent Moreau est le rédacteur en chef de GreenTech Journal. Passionné par l’efficacité énergétique et les cleantechs, Vincent s’intéresse à tout, depuis la qualité de l’air jusqu’aux process industriels, tant que l’innovation est au centre des choses. Pour le contacter, cliquez ici

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Ne ratez plus une innovation ! Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter. Toutes les actus du site, et bien plus, dans votre boîte aux lettres !