Comment installer une fosse septique ?

Lorsque vous allez installer une fosse septique, désormais appelée fosse toutes eaux, vous devez vous soumettre à une réglementation stricte. Vous aurez également besoin de l’intervention d’un installateur professionnel pour réaliser les travaux selon les règles de l’art.

La fosse septique telle qu’on la connaît traditionnellement n’est plus autorisée en France. Actuellement, on utilise ce terme pour désigner la fosse toutes eaux (FTE) qui, à l’inverse, peut traiter l’ensemble des eaux usées d’un logement.

Voici donc comment votre prestataire va procéder à l’installation de votre fosse septique.

installer-fosse-septique

Une fosse septique en cours d’installation, avant le remblaiement.

Le choix de l’emplacement pour installer une fosse septique

Il ne faut pas prendre à la légère les travaux d’installation de votre dispositif. En effet, il existe des règles strictes concernant son emplacement :

  • La FTE doit se situer au moins à 5 m de votre habitation,
  • Elle doit se trouver au moins à 3 m des limites de propriété, des arbres et des arbustes,
  • La FTE doit également être posée au moins à 35 m des puits ou sources destinés à l’alimentation humaine,
  • Le dispositif doit se trouver hors des zones servant au stationnement ou à la circulation des véhicules.

Il importe de noter qu’il ne doit y avoir aucune plantation au-dessus de l’installation, sauf le gazon.

La mise en place du dispositif

Pour que votre assainissement ne soit pas sur-dimensionné ou sous-dimensionné, il est important de bien définir sa taille (volume).

À titre indicatif, elle doit pouvoir traiter environ 500 litres par habitant, soit 3000 litres pour une famille de 6 personnes.

L’installateur va creuser un trou en fonction de sa dimension puis réaliser le coffrage. Pour ce faire, il s’assure que la fosse n’entre jamais en contact avec les parois. Le fond du trou doit également être parfaitement plat.

Un lit de sable de 10 à 15 cm d’épaisseur ou une semelle en béton sera mis en place, selon les contraintes du terrain. Ensuite, le prestataire installera la FTE au centre du coffrage, tout en veillant à ce que la filière soit suffisamment ventilée.

Le remblaiement

Cette opération fait partie de la mise en place, mais il convient de le considérer séparément. La raison ? Vous ne pouvez pas le faire sans l’accord de votre SPANC (Le Service public d’Assainissement non collectif). En réalité, ce service doit tout d’abord effectuer un contrôle de bon achèvement de l’installation.

Ceci étant fait, votre spécialiste va :

  • Remblayer les contours de la FTE en utilisant un matériau sableux capable d’absorber les différences de pression et les mouvements du sol,
  • Remplir la fosse d’eau afin qu’elle ne soit pas écrasée par la pression.
  • Placer les tuyaux en respectant une certaine pente (2 à 4 %) entre le dispositif et votre logement.
  • Installer les regards au niveau du sol, tout en s’assurant qu’ils sont parfaitement étanches.

Pour conclure, n’oubliez pas qu’un système mal installé ne pourra pas fonctionner correctement, ce qui est interdit par la loi. Il pourra aussi causer certains désagréments tels que les odeurs nauséabondes qui s’en échapperont. Enfin, son entretien vous coûtera cher. Pensez donc à vous fier à un artisan certifié pour garantir son installation.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter