Norme DTU 64.1 et microstation : ce qu’il faut savoir

Microstation, filtre compact, eaux-vannes, eaux grises, épandage, pompe de relevage… Et tous ces termes spécifiques que l’on a souvent des difficultés à comprendre. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

Eh oui, tous ce jargon est utilisé dans le domaine de l’assainissement des eaux usées. Mais il y aussi les réglementations qui régissent ce secteur que les personnes non initiées en la matière n’arrivent pas facilement à assimiler.

Dans ce dossier, nous allons donc vous expliquer ce qu’est la norme DTU 64.1 et comment elle affecte les microstations !

Qu’est-ce qu’un DTU ?

Édité par l’AFNOR, le DTU signifie « Document technique Unifié ». C’est une norme française reconnue et rédigée par les professionnels du secteur.

Il constitue une référence pour l’ensemble des intervenants du bâtiment, qu’il s’agisse d’un maître d’ouvrage, d’un contrôleur technique, d’une entreprise, d’un artisan, etc.

Ne pas se conformer à cette réglementation peut impliquer l’exclusion des garanties offertes par les fabricants de systèmes d’assainissement non collectif telle que la microstation.

Pour le client final, cette norme signifie que les travaux de mise en place du dispositif respectent les règles de l’art.

Cette norme était pourtant considérée comme floue

Ce texte paraissait moins explicite pour les professionnels de l’assainissement, notamment sur la manière de poser une filière agréée.

Au lieu de se conformer à la norme, les installateurs devaient encore se référer aux indications précisées dans le manuel technique du fabricant de la microstation.

Une cuve, prise dans le sens du terme, peut par exemple être commune à toutes les filières de traitement des eaux usées. De même que les expressions remblayage de la cuve en sol sec, remblayage en sol humide, remblayage en sol difficile, etc.

text-lines-1-300x300

Demande gatuite et sans engagement

Obtenez un devis pour votre assainissement

Un expert de votre département prend contact avec vous sous 48h.

  • Contact rapide
  • Devis personnalisé
  • Sans engagement
  • Gratuit

Obtenir un devis gratuit

Norme DTU 64.1 et microstation

Ainsi, une nouvelle réglementation était entrée en vigueur par le biais de l’arrêté du 9 septembre 2009, mentionnant les prescriptions techniques révisées en matière d’assainissement.

Tous les intervenants du secteur pouvaient en conséquence améliorer l’application du DTU dans le but d’améliorer la qualité de la réalisation des systèmes d’assainissement autonome.

La norme NF DTU 64.1 a été réalignée à travers des arrêtés ministériels. L’objectif était de mieux sécuriser les dispositifs qui ont été éprouvés depuis des années.

Enfin, grâce au retour d’expérience sur terrain par le biais des études menées sur des centaines de milliers de filières traditionnelles, la nouvelle norme propose une amélioration technique en matière de choix des matériaux et de mise en œuvre des installations.

Qu’est ce que cela change concrètement ?

La NF DTU réalignée suivant l’arrêté susmentionné s’applique désormais jusqu’à 20 Pièces principales, soit 20 Équivalent-Habitant si l’on considère la relation EH = PP selon l’arrêté du 7 septembre 2009 modifié. Avant, ce nombre était limité à 10 PP.

Par ailleurs, le cahier des clauses administratives spéciales types a été rajouté pour permettre aux personnes concernées de définir le cadre des travaux de l’assainissement.

Pour finir, la nouvelle norme contient une reclassification des sols selon les coefficients de perméabilité, ce qui a permis d’améliorer la prise en compte de la perméabilité du sol.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter