Promotion de la revalorisation des matières organiques par le CRECA

Il est possible de revaloriser de nombreuses matières, comme les matières organiques, comme l’a rappelé le CRECA (Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches) dans le cadre de la 19e édition de la SQRD (Semaine québécoise de réduction des déchets).

40 % des déchets résidentiels ensevelis sont constitués de matières organiques. Ces dernières ne se décomposent, malheureusement, pas avec le temps, car conservées dans un lieu sans oxygène. À la place, elles produisent un gaz à effet de serre, le méthane. En effet, chaque Québécois produit en moyenne 749 kg de déchets non récupérés.

Depuis 8 ans, la Ville de Lévis collecte des matières organiques. En 2018, plus de 14 000 tonnes ont été collectées, ce qui correspond à plus de 477 000 euros d’économies, puisque l’élimination coûte beaucoup plus cher que le compostage. Néanmoins, pour atteindre l’objectif de 0 déchet fixé par la Ville, du chemin reste encore à parcourir, selon le CRECA. En effet, il est encore possible de recycler et de composter la moitié du contenu de la poubelle des résidents.

Le CRECA appelle les habitants de la région à réduire le gaspillage alimentaire, à procéder au feuillicyclage et à l’herbicyclage afin de diminuer leurs déchets organiques, en plus du compostage.

Author: Domoina

Share This Post On

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Ne ratez plus une innovation ! Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter. Toutes les actus du site, et bien plus, dans votre boîte aux lettres !