Stocker de l’énergie sous forme de chaleur

La question du stockage de l’énergie, lorsque les demandes sont faibles, est devenue cruciale à l’heure de la transition vers les énergies renouvelables. Un modèle théorique, mis au point par des scientifiques espagnol et français, pourrait apporter une véritable révolution dans le stockage d’énergie sous forme de chaleur.

Afin de disposer de réserves permettant de faire face à la hausse de la demande, le stockage de l’énergie sous forme de chaleur permettrait d’éviter les pénuries et d’optimiser la production.

Il s’agit d’une piste qui peut s’avérer très intéressante aussi bien par son efficacité que par la diversité des sources qu’elle permet. Dans cette optique, une équipe de scientifiques français et espagnol sont en train de mettre au point le nouveau projet de systèmes « Ultra-high temperature thermal energy storage ».

Du silicium fondu à plus de 1.414 °C permet à ce dispositif de fonctionner. Pour un même volume de stockage qu’une batterie lithium-ion, ce dernier pourrait stocker deux fois plus d’énergie selon les premières estimations du directeur de recherche au CNRS, Rodolphe Vaillon, et le PhD à l’Instituto de Energía Solar de Madrid, Alejandro Datas. Selon les explications de Rodolphe Vaillon, deux grandes approches sont possibles avec ce niveau de température : les systèmes TPV (thermo-photovoltaïques) et les convertisseurs thermoïoniques.

La combinaison des deux approches est l’objectif des deux chercheurs. Il s’agit d’un système qui allie TPV – la source thermique émet des photons infrarouges, dont l’énergie est absorbée et convertie en énergie électrique par une cellule photovoltaïque – et un stockage de chaleur qui sera transformée en électricité.

Théoriquement, cette double approche permet d’atteindre un rendement de conversion de 30 % si seule une cellule TPV en champ proche ne peut dépasser 10 %, selon le chercheur français. Pour répondre à un appel à projets européens, l’équipe franco-espagnole a monté, avec 6 partenaires, un consortium. Leur objectif étant l’obtention d’un financement de 3 millions d’euros pour un premier démonstrateur test et l’exploration de la piste en espérant mettre en place un dispositif opérationnel au début de l’année 2024.

Author: Domoina

Share This Post On

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter


Ne ratez plus une innovation ! Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter. Toutes les actus du site, et bien plus, dans votre boîte aux lettres !