L’Union européenne décide d’augmenter son objectif d’énergie renouvelable de 27 % à 32 % d’ici 2030

Après des négociations de dernière minute, l’Union européenne a décidé d’augmenter son objectif d’énergie renouvelable à 27 % à 32 % d’ici 2030, avec une clause de révision à la hausse d’ici 2023.

Pourtant, les militants écologistes affirment que c’est un objectif inadéquat, dérisoire et trop bas. Avant cela, l’Union européenne s’était fixé un objectif d’au moins 27 %, mais de nombreuses ambitions politiques et pressions extérieures l’ont obligé à augmenter ce chiffre. Les négociateurs de la Commission européenne, du Parlement européen et du Conseil européen ont ainsi travaillé tard dans la nuit de mercredi pour parvenir à ce nouvel accord.

Un groupe de pays constitué par l’Espagne, le Portugal et l’Italie ont avancé un objectif encore plus élevé de 35 %. Cependant, d’autres pays tels que l’Allemagne ont cherché à mettre en œuvre un objectif plus crédible et réalisable.

Une victoire durement acquise

Miguel Arias Cañete, commissaire européen à l’Action pour le climat de la commission européenne, a déclaré :

« Cet accord est une victoire durement acquise dans nos efforts pour libérer le vrai potentiel de la transition énergétique propre de l’Europe. Cette nouvelle ambition nous aidera à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et se traduira par la création d’emplois, une baisse des factures d’énergie pour les consommateurs et une réduction des importations d’énergie. Elle s’est dite particulièrement satisfaite de ce nouvel objectif européen.»

Adnan Z. Amin, directeur général de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA, International Renewable Energy Agency), a également salué cette décision et félicité l’UE pour son ambition.

Il s’agit d’un mouvement qui permettra de consolider la position de l’Europe dans le domaine de la transition énergétique mondiale. Cette nouvelle stratégie ambitieuse et réalisable entraînera d’importantes activités d’investissement supplémentaires, créant dans la foulée des milliers de nouveaux emplois qualifiés et améliorant la santé et le bien-être des tous, tout en décarbonant le système énergétique européen.

Un objectif inadéquat pour les militants écologistes

La réponse générale des militants écologistes n’a pas toutefois été optimiste. Ces derniers ont presque unanimement critiqué le manque d’ambition et d’actions concrètes. Molly Walsh, une militante pour les énergies renouvelables pour Les Amis de la Terre Europe, a par exemple expliqué que les décideurs de l’UE avaient convenu d’une cible dérisoire de 32% pour les énergies renouvelables. Cette mesure serait selon elle inadéquate pour un avenir sans danger pour le climat.

Pour sa part, le responsable Climat et Énergie du bureau des politiques européennes du WWF Imke Lübbeke a déclaré :

« Viser un objectif d’énergies renouvelables à peine supérieur au statu quo est un échec spectaculaire de l’UE.
Cela va miner les emplois, l’économie et le climat d’un seul coup. Les énergies renouvelables continueront à gagner des parts de marché parce qu’elles ont un sens sur le plan économique, mais l’UE a raté sa chance de les renforcer davantage grâce à un objectif fort et contraignant.

Auteur: Jose

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Ne ratez plus une innovation ! Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter. Toutes les actus du site, et bien plus, dans votre boîte aux lettres !