Transition énergétique : l’ADEME dresse son bilan pour 2016

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) démontre encore sa volonté d’assurer son rôle d’acteur incontournable pour la croissance verte.

Ceci est d’ailleurs confirmé par son rapport d’activité de l’année dernière. Lorsque l’ADEME a dressé son bilan pour 2016, elle a fait mention de plusieurs belles réalisations au service de la transition énergétique.

Réduire le gaspillage alimentaire

C’est en point essentiel sur lequel les activités de l’ADEME sont principalement axées. L’agence réalise de nombreuses actions de sensibilisation dans ce sens. Un projet pilote a ainsi été mis en œuvre avec la contribution des grandes enseignes de la distribution.

Cela a permis d’identifier quelques pistes permettant d’économiser rapidement jusqu’à 300 000 tonnes de denrées, ce qui représente environ 700 millions d’euros.

Mettre un point d’honneur sur la transition énergétique

Pour ce faire, l’ADEME s’efforce d’ancrer la transition énergétique dans les territoires. Elle les aide donc à développer leurs nouvelles compétences en termes d’énergie et solliciter leur engagement dans l’économie circulaire.

C’est notamment pour cela que les premiers contrats d’objectifs de développement régional de l’économie circulaire (CODREC) ont été signés.

Privilégier davantage les énergies renouvelables

Un fonds chaleur a été créé et géré par l’ADEME pour mettre en avant les énergies renouvelables (EnR). Cela a permis de renforcer le développement des réseaux de chaleur en France, avec 197 km de réseau déployés en 2016.

Les Espaces Info Énergie et les Plateformes territoriales de la Rénovation énergétique ont également permis aux territoires de s’organiser et d’accompagner les ménages dans l’optimisation de la performance énergétique de leurs habitations.

Promouvoir la croissance verte

L’ADEME tente dans ce sens d’accompagner l’emploi, de soutenir l’innovation et la création d’emplois. Il s’agit de promouvoir le développement des filières de l’EnR et de l’efficacité énergétique.

D’ici 2050, le PIB devrait donc augmenter d’environ 4 %, quelque 900 000 emplois devraient être créés et le pouvoir d’achat des ménages devrait augmenter.

Auteur: Jose

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Ne ratez plus une innovation ! Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter. Toutes les actus du site, et bien plus, dans votre boîte aux lettres !