Quelle chaudière gaz à condensation choisir ?

La chaudière gaz à condensation est la plus utilisée dans la majorité des ménages français. La raison en est qu’elle respecte plus l’environnement grâce à son principe de fonctionnement. Cependant, vous devez connaître tous ses avantages et ses inconvénients avant de l’installer dans votre logement. On vous livre, ici, tout ce que vous devez savoir sur cette chaudière.

Quelle chaudière gaz à condensation choisir ?

Dans l’Union européenne, les chaudières à condensation sont devenues un standard après l’Erp (Energy related Products), une directive européenne définissant un critère minimum de 86 % ou plus pour le rendement d’une chaudière.

Comment marche une chaudière gaz à condensation ?

Si vous êtes à la recherche d’une solution écologique et économique, vous aurez raison de choisir une chaudière gaz à condensation. En effet, pour remplacer votre ancienne chaudière, celle-ci constitue la meilleure solution. Votre facture d’énergie annuelle se verra réduite considérablement grâce au rendement énergétique de plus de 100 % qu’elle présente.

Sa technique à condensation consiste à exploiter la chaleur produite suite à la combustion du gaz et à récupérer la vapeur d’eau contenue dans les fumées. Cette vapeur d’eau est condensée pour que sa chaleur puisse être récupérée. Cette technologie permet aux chaudières gaz de présenter un rendement énergétique positif.

Quels sont les principaux composants d’une chaudière gaz à condensation ?

Une chaudière gaz à condensation est constituée de différents composants pour assurer son fonctionnement.

Le brûleur

Le brûleur est le composant le plus important de cet équipement. Il assure le mélange entre le combustible et l’air afin de produire de la chaleur. Il est capable de supporter les fortes températures grâce à l’injecteur de gaz dont il dispose.

La fonction de l’injecteur de gaz est d’assurer la régulation du débit de combustible acheminé vers le brûleur.

Le corps de chauffe

Le corps de chauffe est aussi important que le brûleur. Cet élément abrite, en effet, la production de la chaleur. Il est responsable de la transmission de la chaleur à l’eau présente dans le circuit de chauffage.

Le circulateur

Se présentant sous une forme sphérique, ce composant est muni d’un affichage digital. Comme son nom l’indique, il facilite la circulation du fluide caloporteur à l’intérieur du circuit de chauffage. Il sert également à augmenter la pression dans la tuyauterie. Par ailleurs, il permet de faire revenir le fluide caloporteur, en retour des corps de chauffe, à la chaudière.

La veilleuse d’allumage

Composant indispensable de la chaudière à gaz, la veilleuse d’allumage est une petite flamme bleue qui doit rester allumée afin d’alimenter la maison en chauffage et en eau chaude. Généralement, l’extinction de cette flamme indique un dysfonctionnement de la chaudière.

La soupape de sécurité

Cet élément de la chaudière assure l’accès de pression à l’intérieur du système de chauffage. Si la température augmente de façon anormale, la soupape de sécurité s’ouvre afin d’évacuer l’excédent d’eau dans le circuit.

Le disconnecteur

Comme le système de chauffage fonctionne en circuit fermé, il est alors raccordé au circuit sanitaire à l’aide du disconnecteur. Ainsi, l’eau à l’intérieur du circuit ne circule que dans un seul sens. Les deux clapets anti-retours qui sont montés en série sur le disconnecteur lui permettent de contrôler le sens de la circulation de l’eau. Le premier clapet a pour rôle de prévenir les fuites et le second est responsable de la sécurité de l’ensemble.

Le système d’évacuation

Les fumées générées par la combustion de la chaudière doivent être évacuées. Elles peuvent être rejetées à l’aide d’une cheminée ou d’une ventouse qui approvisionne en air comburant la chaudière de façon simultanée.

Il est bon de savoir que les éléments qui suivent peuvent compléter le système de chauffage pour optimiser son fonctionnement :

  • Le ballon d’eau chaude qui intervient si vous utilisez une chaudière mixte. Il assure l’alimentation en eau chaude sanitaire de votre maison.
  • Le thermostat qui vous permet de contrôler la chaleur à l’intérieur de votre habitation. Une fois la température souhaitée atteinte, il s’arrête.

Il est recommandé de procéder à l’optimisation du fonctionnement de la chaudière une fois que celle-ci est installée. Afin d’allonger sa longévité, vous devrez également assurer un entretien annuel, indispensable pour que votre système soit efficace.

Les avantages et les inconvénients d’une chaudière gaz à condensation

Tout équipement peut avoir des avantages et des inconvénients. Découvrez dans ce tableau, ceux de la chaudière gaz à condensation.

Ses avantages

Ses inconvénients

  • Elle peut fonctionner avec du gaz naturel ou du gaz propane,
  • Ses performances thermiques sont excellentes,
  • Son rendement énergétique figure parmi les meilleurs,
  • Son prix d’achat est dans la moyenne,
  • Elle vous ouvre droit aux aides de l’État si vous remplacez votre ancienne chaudière (le prêt à taux zéro, la Prime énergie, les subventions de l’Anah, etc.).
  • L’encombrement de la citerne de stockage en cas d’utilisation de gaz propane,
  • L’entretien annuel,
  • Le combustible utilisé, le gaz, n’est pas illimité sur terre, mais moins polluant que le fioul.

Elle peut être combinée avec une pompe à chaleur

La chaudière gaz à condensation peut, en effet, être combinée avec une pompe à chaleur pour constituer un équipement de chauffage encore plus vertueux, plus économique et plus écologique. Si vous êtes propriétaire d’un logement et disposez de peu de terrain, vous avez la possibilité d’utiliser une pompe à chaleur air-eau/air-air avec la chaudière gaz à condensation. Grâce à la combinaison de ces deux équipements, vous avez la possibilité de réaliser des économies substantielles sur votre facture de gaz.

La pompe à chaleur utilise les calories contenues dans l’air, l’eau ou le sol pour chauffer le fluide caloporteur. Un compresseur thermique va faire varier la température et la pression de ce dernier qui se chargera de transmettre la chaleur dans le circuit de chauffage.

Voyez, ici, un exemple de chaudière gaz à condensation combinée avec une pompe à chaleur :

Le prix d’achat d’une chaudière gaz à condensation

Bien que la chaudière gaz à condensation coûte cher à l’achat, les diverses aides que vous pouvez recevoir lors du remplacement de votre ancienne chaudière vous permettront de réduire votre investissement.

Pour les modèles plus chers, comptez dans les 2 900 à 9 000 euros, hors pose. Le prix de l’installation peut aller jusqu’à 2 000 euros, pour les chaudières gaz à condensation plus volumineuses.

Veillez, cependant, à bien vous informer sur le rendement que peut présenter la chaudière lors de votre achat. Renseignez-vous auprès du vendeur, car les chaudières gaz à condensation ne présentent pas, toutes, un rendement positif.

Si vous souhaitez recevoir un devis pour le remplacement de votre chaudière, vous pouvez remplir le formulaire prévu à cet effet, c’est gratuit !

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Obtenir un devis personnalisé











Recevoir par mail une brochure

Recevez une brochure pour une boîte à gants ou un isolateur











Recevoir un Ebook gratuit

Ebook gratuit sur les boîtes à gants et les isolateurs









Être recontacté par un distributeur

Votre distributeur certifié vous recontacte pour répondre à vos questions