La NASA développe un petit réacteur nucléaire en vue d’une mission de colonisation martienne

L’agence spatiale américaine NASA développe un petit réacteur nucléaire en vue d’une future mission de colonisation martienne de longue durée. Il s’agit d’un réacteur à fission nucléaire modulaire (SMR) d’une capacité allant jusqu’à 10 kW et qui peut fonctionner en continu jusqu’à dix ans.

 

Ce petit bijou technologique est surnommé KRUSTY (réacteur à kilowatt utilisant la technologie Stirling). Il a déjà fait l’objet de plusieurs tests qui se sont déroulés dans le Nevada, aux États-Unis.

Le dispositif est doté d’un noyau d’uranium hautement enrichi et d’un trou central qui peut accueillir un caloduc à base d’eau pour alimenter deux convertisseurs Stirling. Ce système a été conçu pour pouvoir soutenir une colonie humaine sur Mars, tout en produisant suffisamment de combustible pour leur permettre de revenir sur Terre.

Comparé aux sources d’énergie telles que le photovoltaïque solaire qui utilisent un moyen de stockage d’énergie par batterie et qui nécessitent souvent un équipement lourd, ce dispositif est encore plus intéressant puisqu’il est moins onéreux. Il peut aussi fonctionner correctement même lors des tempêtes de poussière de plusieurs semaines sur mars.

Selon l’agence américaine, c’est la toute première fois qu’un tel dispositif utilise un caloduc pour pouvoir extraire l’énergie thermique d’un réacteur à fission. C’est également la première fois qu’un convertisseur Stirling est utilisé pour produire de l’électricité avec une source de chaleur à fission.

Auteur: Jose

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Ne ratez plus une innovation ! Inscrivez-vous !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter. Toutes les actus du site, et bien plus, dans votre boîte aux lettres !