Réfrigération naturelle – Quel fluide frigorigène choisir ?

Réfrigération naturelle - Quel fluide frigorigène choisir ?

Suite aux réformes de la règlementation F-Gaz, l’heure est maintenant venue de délaisser les fluides frigorigènes polluants pour aller vers la réfrigération naturelle. Depuis 2015, ce règlement européen interdit aux professionnels d’utiliser les CFC et les HCFC. À l’horizon de 2030, les HFC seront progressivement abandonnés.

Les fluides frigorigènes sont des substances indispensables dans tout système de réfrigération et de congélation. Ils assurent le transfert des calories entre les installations frigorifiques et le local à réfrigérer dans les cycles thermodynamiques. Les fluides réfrigérants les plus courants sont, néanmoins, connus pour leurs effets néfastes sur la couche d’ozone et leurs fortes contributions à l’effet de serre. D’où leur interdiction par la F-Gaz. Cette dernière somme les professionnels à utiliser des fluides frigorigènes naturels.

Les fluides frigorigènes naturels

La réfrigération naturelle est la meilleure façon de réduire les impacts environnementaux des activités liées à la réfrigération et à la climatisation. Les installations de froid doivent, ainsi, fonctionner avec les fluides réfrigérants naturels, c’est-à-dire les fluides inorganiques comme le dioxyde de carbone (CO2) et l’ammoniac (NH3) ainsi que les hydrocarbures (R290 et série R600).

Le dioxyde de carbone CO2 ou R744

Le C02 a déjà été utilisé comme fluide de réfrigération dans le temps. La règlementation F-Gaz remet son utilisation au goût du jour pour plusieurs raisons.

  • C’est un fluide inorganique pur que l’on trouve facilement dans l’environnement.
  • Son pouvoir de réchauffement global (PRP ou GWP) est seulement de 1.
  • Il n’appauvrit pas la couche d’ozone.
  • Son rendement énergétique est excellent, ce qui réduit la quantité de fluide à utiliser.
  • Il est plus économique en termes de coût pour économiser sur le long terme.

Les installations de froid marchant au CO2 nécessitent, toutefois, des équipements compacts et adaptés aux pressions de fonctionnement élevées et aux températures critiques de ce réfrigérant naturel. Vous devez investir dans des équipements neufs pour vous en servir sur vos systèmes.

L’ammoniac NH3 ou R717

Le NH3 est beaucoup utilisé dans le secteur industriel. Il convient aux grands systèmes de production de chaleur ou de froid comme les industries et les grands locaux commerciaux convertis à la réfrigération naturelle. Ses caractéristiques sont également intéressantes.

  • C’est un fluide inorganique pur et qui est disponible.
  • Son GWP est de 0.
  • Son potentiel d’appauvrissement de la couche d’ozone est faible.
  • Le potentiel thermodynamique du R717 est non-négligeable, car il s’avère plus performant que les autres réfrigérants dans le cycle frigorifique.
  • Son coût est raisonnable.

Les installations de froid fonctionnant au NH3 sont plus compliquées à mettre en place. C’est une matière corrosive pour le cuivre et les alliages de cuivre. De plus, ce fluide est toxique et s’enflamme facilement sous haute pression. Des charges limites ainsi que des règles de sécurité strictes sont fixées par la F-gaz pour pouvoir l’utiliser. Le NH3 n’est pas fait pour les petits systèmes de réfrigération.

Les hydrocarbures R290 et série R600

Les hydrocarbures regroupent trois réfrigérants naturels distincts : le propane ou R290, le butane ou R600a, et l’isobutane ou R600. Ils sont moins populaires, mais conviennent aux installations comme les pompes à chaleur, les congélateurs, les équipements frigorifiques domestiques et commerciaux, les armoires réfrigérées, etc. Ils ont leurs avantages et inconvénients.

  • Leurs effets sur l’environnement sont moindres.
  • Ils possèdent des capacités thermodynamiques très satisfaisantes comparées aux fluides comme le R134a et le R404a.

En revanche, les hydrocarbures sont désavantagés par leur extrême inflammabilité. Ils sont très délicats à manipuler. Seuls les techniciens formés sont autorisés à prendre en charge leur utilisation. De même, la F-Gaz détermine des limites de charges à respecter.

Fluides frigorigènes naturels : lequel choisir ?

En fonction de la taille de vos installations, vous pourrez choisir différents types de fluides. Posez-vous les bonnes questions.

  • Quelle est la puissance frigorifique de vos installations ?
  • Quels sont les impacts du fluide sur l’environnement ?
  • Quelles sont les mesures de sécurité imposées pour les fluides toxiques, inflammables ou corrosifs ?
  • Combien vous coûteront le fluide et les nouvelles installations ?

La réfrigération naturelle au CO2 semble être la solution qui répond le mieux à ces questions. Ce fluide frigorigène peut convenir à différentes installations, peu importe leurs puissances. Il respecte l’environnement et son utilisation n’est soumise à aucune contrainte. Découvrez chez Friga-Bohn, la célèbre marque française spécialisée dans la réfrigération industrielle et commerciale, des équipements de froid pouvant fonctionner avec le CO2 et les autres réfrigérants naturels.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Obtenir un devis personnalisé











Recevoir par mail une brochure

Recevez une brochure pour une boîte à gants ou un isolateur











Recevoir un Ebook gratuit

Ebook gratuit sur les boîtes à gants et les isolateurs









Être recontacté par un distributeur

Votre distributeur certifié vous recontacte pour répondre à vos questions