Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Assainissement individuel compact

Pour assainir les eaux usées, il existe deux alternatives : l’assainissement collectif et l’assainissement autonome.

Lorsque le tout-à-l’égout est disponible, vous devez vous y raccorder. Dans le cas contraire, vous devez appliquer l’autre solution, c’est-à-dire que vous devez installer un dispositif d’assainissement individuel compact pour épurer vos effluents domestiques.

Aujourd’hui, nous allons vous expliquer cela plus en détail.

Un dispositif Tricel avant son installation.

Qu’est-ce que l’assainissement individuel ?

Le terme assainissement individuel vous renvoie à une installation autonome dédiée à la récupération et au recyclage des eaux usées domestiques. Ce système est utilisé dans les habitations individuelles non reliées au réseau collectif ou dans les espaces isolés comme les campings ou la campagne.

Les eaux usées issues de la cuisine, des WC, de l’évier, du lave-linge, etc., peuvent contenir des micro-organismes pathogènes, azotées, phosphorées ou en suspension.

Or, ces éléments peuvent nuire à la santé et l’environnement lorsqu’ils sont rejetés dans la nature, sans traitement préalable.

Un système d’assainissement individuel vise donc à prévenir ces risques, en épurant les eaux puis en les infiltrant dans le sol (ou directement dans un cours d’eau).

Pourquoi parle-t-on d’assainissement individuel compact ?

Pour le traitement individuel des effluents domestiques, on utilisait généralement une fosse toutes-eaux suivie d’un système d’épandage. Le principe est d’utiliser une cuve en béton ou en plastique pour mettre à part le liquide afin de l’infiltrer dans le sol via un système d’épandage.

Dans la fosse, il ne reste donc que la matière organique imprégnée de polluants chimiques qui doit être requalifié dans un centre de recyclage.

La fosse toutes-eaux en soi ne constitue pas un problème pour les filières traditionnelles, car même les filières compactes en utilisent encore. Ce qui rend les nouvelles filières plus compactes, c’est parce qu’elles utilisent une cuve qui permet de traiter les eaux, à la place de l’épandage. Et cela permet de réduire drastiquement la surface nécessaire à l’assainissement.

À titre de comparaison, un système compact ne requiert qu’une emprise au sol inférieure à 20 m2, alors qu’une filière traditionnelle occupe 50 à 150 m2.

La micro-station d’épuration : une filière compacte et à part entière

Les micro-stations d’épuration font actuellement partie des filières d’assainissement agréées par le ministère de la Santé et de l’Environnement. Ce dispositif est composé de deux compartiments qui peuvent aussi être intégrés dans une seule et même cuve.

Le premier contenant, appelé décanteur primaire, joue le rôle d’une fosse toutes-eaux, c’est-à-dire qu’il collecte les eaux usées et piège les éléments solides et les graisses qu’elles contiennent. Des bactéries présentes naturellement dans les effluents vont ensuite se développer dans ce compartiment et liquéfier une grande partie des matières organiques.

Les eaux usées passent ensuite dans le second compartiment pour subir une épuration par voie aérobie. Ce processus nécessite un apport d’air via un compresseur fonctionnant par cycles et piloté par une armoire de commande. Lorsque les bactéries aérobies dans la cuve sont alimentées en oxygène, elles se développent et digèrent les matières polluantes restantes. L’eau, épurée à plus de 95 %, peut donc être rejetée directement dans la nature.

text-lines-1-300x300

Demande gatuite et sans engagement

Obtenez un devis pour votre assainissement

Un expert de votre département prend contact avec vous sous 48h.

  • Contact rapide
  • Devis personnalisé
  • Sans engagement
  • Gratuit

Obtenir un devis gratuit

Le filtre compact : une alternative à la micro-station

Contrairement aux micro-stations qui peuvent constituer une filière à part entière pour traiter les eaux usées, les filtres compacts ont été initialement conçus pour fonctionner en aval d’une fosse toutes-eaux classique. Dans ce cas, on parle de massif filtrant, car le dispositif n’assure que le traitement des eaux qui sortent de la fosse.

Sachez toutefois qu’il existe actuellement des versions « tout-en-un » qui incorporent alors un décanteur primaire et un milieu filtrant dans une seule cuve. C’est une bonne alternative lorsque l’installation d’une micro-station n’est pas envisageable, par exemple pour une résidence secondaire.

La version en deux cuves et intéressante pour remettre aux normes un système d’assainissement traditionnel avec une fosse toutes-eaux qui fonctionne encore. Le massif filtrant contient un média naturel comme la fibre de coco, la laine de roche, etc. Ce substrat naturel est chargé d’épurer les eaux pré-traitées par voie aérobie, de façon autonome, sans besoin d’énergie.

Installation d’un dispositif d’assainissement compact : faire ou faire faire ?

Quel que soit le dispositif d’assainissement choisi, son installation doit être réalisée par une entreprise spécialisée. Bien que la filière soit compacte, la mise en place d’une micro-station ou d’un filtre compact demande la réalisation des travaux de terrassement à l’aide d’une pelleteuse.

Notez également qu’il faut un savoir-faire spécifique pour la pose les différents équipements (respect du degré de pente des canalisations, étanchéité des ouvrages, etc.). Seul, un spécialise peut vous garantir que les travaux sont conformes aux normes en vigueur.

Faire appel à un professionnel de l’assainissement, c’est aussi pour vous la certitude de bénéficier des garanties qui accompagnent votre système d’assainissement. De plus, cela vous donne droit à certaines aides au financement. Votre professionnel pourra dans ce sens vous assister dans vos démarches.

Quel budget prévoir ?

Si vous envisagez d’acheter une maison ou de faire construire sur un terrain non relié à l’égout, notez que le prix de votre système d’assainissement individuel est souvent non négligeable.

L’un des recours les plus évidents est la micro-station d’épuration, car c’est le dispositif le plus compact est le plus performant du marché. Il faut également comprendre qu’elle est moins chère à la pose, mais elle nécessite de l’électricité pour fonctionner (consommation environ 50 euros par an). Pour vous procurer cette filière compacte, prévoyez entre 6 000 et 12 000 euros.

Hormis le recours classique à une micro-station, vous pouvez aussi considérer la pose d’un filtre compact. C’est le système à recommander pour les résidences secondaires, car il supporte parfaitement les variations de charges pendant les longues périodes d’absence. Malgré son coût assez élevé et le fait qu’il prend environ deux fois plus de place qu’une micro-station, il demeure un système fiable qui n’a pas besoin d’énergie pour fonctionner.

Conclusion

Les travaux les plus coûteux portent généralement sur les systèmes les plus vastes tels que l’épandage. Et c’est notamment ce qui pose problème avec les systèmes d’assainissement traditionnels. Heureusement, on peut actuellement se tourner vers les systèmes d’épuration individuelle compacts.

Retenez également que le choix d’un système compact ne dépend pas forcément du tarif. Plutôt que de vous limiter au prix, vous devriez également prendre en compte d’autres éléments comme la nature du terrain, vos préférences en matière d’entretien, le type de résidence où le système sera installé, etc.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter