Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Comment dimensionner une microstation d’épuration ?

Ca y est, vous vous êtes décidé d’installer un dispositif d’assainissement autonome pour votre logement et choisi une micro station d’épuration plutôt qu’une autre ?

Maintenant, l’essentiel est de connaître sa capacité. Dans ce dossier, nous allons donc essayer de vous aider à savoir comment dimensionner une micro-station d’épuration.

Qu’est-ce qu’une micro-station et comment fonctionne-t-elle ?

Une micro-station, également appelée mini-station d’épuration, est une solution de traitement des eaux usées domestiques. Son fonctionnement est basé sur un processus biologique, selon un système d’oxygénation et sans additif chimique.

Il existe deux types de micro-stations. La première, dite à culture libre, fait appel à des microorganismes présents dans les effluents et qui sont capables de bio-dégrader les pollutions dans les eaux. Mais pour cela, il faut les alimenter en oxygène.

La seconde, dite à culture fixée, utilise le même principe, sauf que les bactéries épuratrices se fixent et se développent sur un support bactérien pour constituer la flore bactérienne.

Dans tous les cas, l’eau qui sort de ces dispositifs peut être rejetée directement dans le milieu naturel, sans représenter aucun risque pour la santé et l’environnement.

Qu’est-ce que le dimensionnement ?

Avant d’être traitées, les eaux usées passent tout d’abord dans une cuve de décantation. Le dimensionnement consiste à calculer la capacité utile de ce décanteur primaire.

Lorsque les effluents sortent de votre habitation, ils arrivent dans ce compartiment. Ensuite, les matières solides qui s’y trouvent se déposent au fond pour être vidangées ultérieurement.

Connaître le volume du décanteur est de ce fait crucial puisqu’il impacte directement sur la fréquence des vidanges. Plus il est grand, plus les vidanges seront espacées, ce qui réduirait le cout d’entretien du dispositif.

Comment dimensionner une microstation d’épuration ?

Pour une micro-station, le volume du décanteur est calculé en fonction du nombre d’utilisateurs, dont l’unité de mesure est l’EH, qui veut dire Équivalent-habitant. Cette mesure est régie par des normes strictes.

Si l’on se réfère à l’Arrêté du 7 mars 2012, le nombre d’équivalents-habitants est égal au nombre de pièces principales de votre logement.

Reste à savoir donc ce qu’est une pièce principale.

Selon les normes en vigueur, c’est une pièce disposant d’une surface d’au moins 7 m2 et dont la hauteur sous plafond est d’au moins 2,30 mètres. Par ailleurs, elle doit être pourvue d’une ouverture qui donne à l’air libre et à la lumière.

Ainsi, il devient plus facile de calculer le nombre d’EH.

Par exemple, si votre logement comporte 3 PP, alors il vous faudra installer une micro-station d’au moins 4 EH.

Certains bâtiments sont exclus de la règle 1EH = 1PP

Pour finir, il faut rappeler qu’il existe certains types de constructions dans lesquelles cette règle ne s’applique pas.

Il s’agit des bâtiments qui reçoivent du public et les logements qui, selon l’Article 5 de l’arrêté du 7 septembre 2009, modifié par l’arrêté du 7 mars 2012, ont un « trop grand nombres de pièces principales par rapport au nombre d’occupants atteignable ».

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter