Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Filtre coco : le Guide Ultime

filtre-coco

Tout comme la micro-station d’épuration, le lagunage, les toilettes sèches, le filtre à sable ou encore les filtres plantés, le filtre à coco est une solution d’assainissement écologique.

Il s’agit d’un dispositif d’assainissement des eaux usées, utilisé en complément d’une fosse toutes eaux ou intégré à celle-ci pour certains modèles.

Que faut-il savoir sur cette filière d’assainissement ? Ici, on vous dit tout à propos du filtre coco.

Un filtre coco est une filière agréée

Souvent connu sous le nom de « filtre compact », le filtre coco n’est autre qu’une filière agréée par le ministère de l’Environnement et de la Santé.

C’est l’arrêté du 24 décembre 2003 qui a autorisé pour la première fois les filtres compacts comme solution de traitement des eaux, et ce, afin de répondre aux soucis relatifs à l’assainissement avec des terrains réduits.

Le filtre coco est un dispositif complexe, constitué d’une fosse toutes-eaux et d’un massif filtrant. Le massif d’épuration est une cuve remplie de média filtrant qui prend la place de l’épandage dans un dispositif d’assainissement traditionnel.

Quelle est la fonction principale du filtre coco ?

D’une manière générale, ce système d’assainissement permet de traiter et de disperser les eaux usées grâce à des bactéries épuratrices en oxygénation.

Dans un premier temps, les effluents domestiques pénètrent dans une première cuve dont le rôle est équivalent à celui d’une fosse toutes-eaux traditionnelle.

Ce contenant va piéger les matières solides et les graisses contenues dans les eaux.

Les eaux pré-traitées sont ensuite acheminées gravitairement vers un second compartiment qui renferme des dérivés de coco (copeaux ou fibres) très riches en bactéries aérobies.

Elles sont réparties sur toute la surface de ce substrat naturel grâce à un auget basculant et une plaque perforée.

Le média filtrant assure la rétention physique des éléments polluants restants, tandis que les bactéries épuratrices les digèrent.

Une fois dépolluées, les eaux s’infiltrent dans le sol ou bien elles sont rejetées directement dans la nature via un exutoire.

Le filtre à coco est donc un dispositif destiné à remplacer la tranchée d’épandage, les tertres d’infiltration et le filtre à sable qui assurent l’épuration des eaux pour les filières traditionnelles.

Filtre compact coco : quels sont les avantages et inconvénients ?

Le filtre coco présente de nombreux avantages. Tout d’abord, il ne nécessite que très peu d’entretien. Comme c’est un système d’assainissement passif, il ne produit aucun bruit.

Contrairement aux fosses toutes eaux classiques, il ne produit aucune mauvaise odeur. De plus, il est facile à installer et ne requiert pas de gros travaux de terrassement.

L’un des atouts du filtre coco, c’est également le fait qu’il est écologique. Son impact sur l’environnement est limité, dans la mesure où il utilise un média filtrant naturel matière recyclable en compost.

Ce dispositif peut réaliser un traitement écologique intégral des eaux usées ou en complément d’un modèle classique existant.

Par ailleurs, il faut noter que ce dispositif est très compact. C’est donc une solution d’excellence pour les logements qui ne disposent que d’un petit terrain à dédier à l’assainissement.

Enfin, le filtre coco offre un excellent rendement épuratoire, même en cas d’utilisation intermittente.

text-lines-1-300x300

Demande gatuite et sans engagement

Obtenez un devis pour votre assainissement

Un expert de votre département prend contact avec vous sous 48h.

  • Contact rapide
  • Devis personnalisé
  • Sans engagement
  • Gratuit

Obtenir un devis gratuit

Ce dispositif possède toutefois quelques inconvénients :

  • Il ne peut fonctionner sans le pré-traitement des eaux par une fosse toutes eaux, bien que ce soit le cas de la plupart des filières d’assainissement
  • Son installation demande une pente d’au moins un mètre
  • Son prix est un peu élevé par rapport à ceux des autres filières d’assainissement compactes, notamment la micro-station d’épuration. Il faut toutefois savoir que cette filière coûte bien moins chère et est bien plus rentable qu’un dispositif d’assainissement traditionnel
  • L’évolution progressive des dérivés de coco (colmatage biologique, dégradation et affaissement) est vraisemblablement associée à une baisse de leurs performances d’épuration au fil des années. Au bout de 10 ans, le média filtrant doit ainsi être renouvelé. Cette opération coûte environ 1 400 euros.

Il importe de noter que pour le filtre compact qui utilise la fibre de coco, le substrat naturel n’a pas besoin d’être remplacé, mais seulement d’être rechargé.

C’est-à-dire que la fibre existante n’est pas enlevée du massif filtrant. C’est une solution intéressante, car elle réduit drastiquement les coûts d’entretien de votre filtre.

Filtre coco : quel est le prix généralement constaté ?

Pour installer cette filière, il faut prévoir une somme d’environ 8 000 à 12 000 euros.

Lorsque vous allez acheter ce dispositif, veillez bien à ce que le modèle que vous souhaitez acquérir soit agréé, c’est-à-dire qu’il réponde à la norme NF EN 12566-3. Vous pouvez trouver la liste des filtres coco agréés sur le site du ministère du développement durable.

En plus du prix du filtre coco, il est également nécessaire de prendre en compte les coûts annexes, qui valent environ 1300 euros.

Ce budget se départage comme suit :

  • Étude de sols faite par un bureau d’études : 200 à 500 euros.
  • Diagnostic d’assainissement réalisé par les SPANC* avant les travaux : 50 à 150 euros.
  • Le contrôle du SPANC, réalisé avant le remblaiement du système : en moyenne 200 euros.

À ceux-ci viennent s’ajouter l’entretien annuel du filtre coco qui coûte environ 150 euros.

Prévoyez également un budget pour les vidanges de la fosse toutes-eaux. Cette opération est réalisée tous les 2 à 4 ans, notamment lorsque le volume des boues atteint la moitié de celui de la fosse.

* Le SPANC désigne le Service Public d’Assainissement Non Collectif. Ce service a été mis en place dans toutes les communes pour contrôler les installations d’assainissement non collectif. Il peut intervenir avant, pendant et après la mise en place de votre système d’assainissement, ou lors de sa réhabilitation et sa mise en conformité.

Le SPANC peut aussi vous donner des conseils concernant votre projet d’assainissement.

Comment entretenir le filtre coco ?

prix-filtre-coco

La fibre de coco (ou coir) est utilisée dans les filtres coco pour épurer les eaux. Il s’agit de la fibre qui se détache de la noix !

Pour pérenniser cette filière d’assainissement, il faut l’entretenir. Cette opération doit être réalisée régulièrement, mais pour le filtre coco, c’est une tâche facile à réaliser.

La chose que vous pouvez faire vous-même, c’est de contrôler visuellement le dispositif tous les 3 mois. Ce contrôle rapide peut être réalisé sans connaissance technique spécifique.

Assurez-vous tout simplement que le système de ventilation ne soit pas obstrué par la végétation, un nid d’oiseau, etc., car cela nuit au bon fonctionnement du système.

Tous les ans, vous devez également faire appel à un professionnel de l’assainissement pour entretenir le système. Cette opération est indispensable pour l’obtention de la garantie du produit.

Elle permet de vérifier le bon fonctionnement du système dans son ensemble (taux de remplissage de la fosse toutes-eaux, état du média filtrant, état de l’exutoire et du système de distribution des eaux usées, etc.).

Comme tout autre dispositif d’assainissement, le filtre coco produit des boues. Lorsque c’est nécessaire, il faut donc la vidanger. Attention toutefois, car il faut choisir un vidangeur agrée par le préfet de votre département.

Enfin, le filtre coco a une durée de vie qui dépasse les 15 ans. Mais il est important de procéder à une scarification annuelle de la surface du média filtrant, car cela contribue au maintien du bon écoulement des eaux usées et aux échanges d’oxygène dans le filtre, limitant ainsi l’effet du colmatage au niveau de sa surface.

Une filière écologique

Le filtre coco a la particularité d’être plus respectueux de l’environnement, dans la mesure où il n’utilise aucun produit chimique pour assurer le traitement des eaux usées.

Par ailleurs, le dispositif ne dégage aucune mauvaise odeur puisqu’il n’y a pas de fermentation prolongée. Mais l’autre avantage de cette filière tient également dans l’absence de consommation énergétique.

De plus, comme nous l’avons déjà mentionné, les fibres ou copeaux de coco sont facilement recyclables. Grâce à un procédé de compostage, ils peuvent être utilisés sous forme d’amendements à vocation agricole.

Pour son caractère écologique, ce dispositif d’assainissement peut bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro. Comme conditions, l’habitation concernée doit avoir été construite avant le 1er janvier 1990 et être occupée en tant que résidence principale.

Le montant du prêt est plafonné à 10 000 euros, remboursable sur 3, 10 ou 15 ans. L’eco-PTZ peut couvrir les frais liés à l’étude des travaux, la main d’œuvre, l’achat du filtre coco et la remise en état du terrain après la réalisation des travaux.

Autres aides et subventions pour financer votre assainissement avec un filtre coco

Lorsque vous installez un filtre coco, ou lorsque vous entreprenez des travaux de réhabilitation de votre assainissement avec cette filière, sachez que cela vous donne droit à d’autres aides et subventions.

Certaines institutions telles que l’Agence Nationale de l’Habitat peuvent financer vos travaux d’assainissement à hauteur de 20 000 euros. Les agences de l’eau peuvent également vous octroyer une subvention d’un montant plafonné à 3 000 euros par installation.

Si vous n’avez pas la possibilité de bénéficier de ces deux subventions, vous pouvez vous adresser à votre caisse de retraite. Celle-ci peut vous accorder une aide qui couvre jusqu’à 90 % du coût des travaux selon vos ressources.

Notez également que vous pouvez profiter d’un abattement de la TVA à 10 % lorsque vous engagez des travaux de remise aux normes de votre système d’assainissement avec un filtre coco. Cette opportunité fiscale concerne les frais de main-d’œuvre et les matériels, sous certaines conditions.

Vous pouvez encore bénéficier de prêts de votre caisse d’allocations familiales dans le cadre de la réhabilitation de votre assainissement, du moment que vous êtes un bénéficiaire des prestations familiales. Il s’agit d’un prêt avec un taux d’intérêt de 1 %, dont le montant est plafonné à 1 067 euros.

Enfin, n’oubliez pas que les communes, intercommunalités ou départements peuvent vous proposer des subventions directes. Pour connaître le montant et les conditions d’obtention de ces aides, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre SPANC.

Un système compact et performant

On peut dire que le filtre compact est un système très discret qui s’intègre parfaitement à votre paysage.

Son emprise au sol est de moins de 15 m² pour un logement standard. C’est autant ou légèrement plus encombrant qu’une micro-station d’épuration, mais de 5 à 8 fois moins qu’une filière traditionnelle, dont la surface utile peut aller de 50 à plus de 150 m2.

Tout en étant compact, ce dispositif est aussi très performant. Grâce à son haut rendement épuratoire, il est possible de rejeter directement dans la nature à la sortie du média filtrant. Et sachez que cette filière peut garder sa performance même en cas de variations de charge. Il peut donc assumer les longues périodes de sous-charge pendant les vacances, ce qui lui ouvre le marché des résidences secondaires.

Exemple de filtre coco : le modèle Tricel Seta Simplex

Le marché foisonne actuellement de fabricants de filtre coco. Mais si nous avons choisi le modèle de Tricel, c’est parce qu’il est un peu particulier.

Auparavant, le filtre à coco devait toujours être précédé d’une fosse toutes-eaux installée séparément du massif filtrant. Le prix d’achat des deux cuves est alors un peu élevé.

C’est pour cette raison que Tricel a développé une filière novatrice dénommée Seta Simplex. Utilisant la fibre de coco comme média filtrant, ce dispositif est disponible à partir de 4 jusqu’à 9 EH.

Ce modèle est toujours composé d’une fosse toutes-eaux et d’un massif filtrant, à la différence que les deux cuves sont intégrées dans un seul et même compartiment. Ceci rend le dispositif très compact et léger. A titre d’exemple, il ne requiert qu’une surface d’environ 6 m2 pour un logement standard.

Si vous optez pour ce modèle, vous allez donc économiser votre terrain et réduire le coût d’achat et d’installation de votre filtre coco.

Conclusion

Les filtres compacts sont des filières d’assainissement qui se sont largement diversifiées ces dernières années au fur et à mesure que le panel de médias filtrant utilisés par les fabricants s’est élargi. Ceci a entraîné une diversification des durées de vie, des performances et des prix de ces dispositifs.

Les modèles utilisant des dérivés de coco comme substrat naturel sont parmi les plus performants du marché. Si bien qu’aujourd’hui, ils figurent parmi les dispositifs les plus vendus sur le marché de l’assainissement, après les micro-stations d’épuration.

text-lines-1-300x300

Demande gatuite et sans engagement

Obtenez un devis pour votre assainissement

Un expert de votre département prend contact avec vous sous 48h.

  • Contact rapide
  • Devis personnalisé
  • Sans engagement
  • Gratuit

Obtenir un devis gratuit

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter