Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Quel type de microstation pour les collectivités ?

D’une manière générale, un système d’assainissement autonome est dédié aux habitations qui ne sont pas densément occupées. Mais souvent, le raccordement au tout-à-l’égout ne se justifie pas, et ce, pour plusieurs raisons (coût excessif, pas d’intérêt sanitaire…).

Dans ce cas, vous pouvez tout de même envisager de mettre en place des dispositifs d’assainissement non collectif (ANC) comme la microstation pour les collectivités.

Qu’est-ce qui caractérise la microstation pour les collectivités ?

Le fonctionnement d’un système d’ANC dédié aux collectivités ressemble à celui d’un dispositif conçu pour un logement classique. La différence se constate surtout au niveau de leur dimensionnement.

La raison est que les collectivités locales et territoriales ont des caractéristiques spécifiques concernant le nombre d’occupants de l’établissement et sa fréquence d’occupation.

Ainsi, un gymnase doit pouvoir supporter une charge élevée pour accueillir un grand nombre de personnes pendant une courte période.

Une école, quant à elle, doit disposer d’un système pouvant traiter les effluents de plusieurs personnes pendant une longue durée.

Enfin, même si une salle de fêtes peut contenir un grand nombre de spectateurs pour une courte période, la dimension de l’assainissement ne doit pas forcement être plus importante que celle d’un gymnase.

Alors, comment calculer le volume de votre micro-station ?

La capacité utile de l’assainissement des logements collectifs est difficile à évaluer. C’est notamment pour cette raison que l’État a sorti des règles sur lesquelles leurs propriétaires peuvent se baser.

Prenons par exemple le cas d’une école : si l’établissement scolaire ne comporte pas de douche ni de cantine, il faut se baser sur la règle « 1 élève = 0,1 EH ». C’est-à-dire que pour 100 élèves, le propriétaire doit installer une micro-station de 10 EH.

Par contre, si l’école est dotée d’une douche et d’une cantine, la relation devient donc 1 élève = 1 EH. Pour 100 élèves, il faut donc augmenter 10 fois le volume de la micro-station, soit un modèle de 100 EH.

Voici maintenant d’autres exemples non exhaustifs de règles de calculs auxquels vous pouvez vous référer afin d’avoir une idée de la micro-station à installer.

  • Pour un bureau administratif, 1 employé ou fonctionnaire équivaut à 1/3 EH,
  • Pour un gymnase, 1 place équivaut à 1/20 EH,
  • Pour une salle de fête, 1 place équivaut à 1/30 EH ;
  • Etc.

Quel budget pour votre micro-station ?

En connaissant le nombre d’EH de votre micro-station, vous pouvez maintenant estimer son prix. À titre indicatif, le prix moyen est à partir de 5500 euros pour une installation de grande envergure telle qu’un hôtel, un restaurant, un camping, etc.

Mais cela peut varier notablement sachant qu’une micro station peut être dimensionnée de 4 à 500 EH.

Ces règles de calculs servent à vous donner un ordre d’idée de votre projet d’assainissement. Le nombre d’EH, et en conséquence le budget exact, ne peut toutefois être fourni qu’après une étude approfondie, souvent réalisée par un bureau d’étude ou un spécialiste agréé par le Service public d’Assainissement non collectif (SPANC). Alors, n’hésitez pas à contacter ces professionnels avant de vous lancer dans l’achat de votre système.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter