Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Doter la microstation d’une pompe de relevage, est-ce vraiment nécessaire ?

En termes d’assainissement non collectif, il est souvent recommandé d’intégrer dans la microstation une pompe de relevage. C’est par exemple le cas lorsqu’il faut rejeter les eaux épurées à un niveau plus élevé que l’exutoire initial, mais pas seulement.

Dans ce dossier, nous allons donc brosser un portrait de l’utilité, du principe de fonctionnement et de l’entretien de cet équipement.

Quelle pompe pour quel usage ?

Il existe une multitude de modèles de pompes électriques qui permettent de relever les eaux. En général, elles se déclinent en deux catégories : les pompes de surface et les pompes immergées.

Une pompe de surface peut aspirer les eaux jusqu’à une profondeur de 8m, au-delà de laquelle elle désamorce. Toutefois, un cas spécifique est possible avec l’utilisation d’un équipement appelé hydro-éjecteur. L’inconvénient de cet équipement est qu’il doit toujours être correctement amorcé pour fonctionner.

La pompe immergée, quant à elle, peut servir dans différentes applications, par exemple pour pomper l’eau d’un puits, d’un point d’eau ou d’un récupérateur d’eau de pluie. Elle est souvent utilisée pour l’arrosage d’un jardin, la vidange d’une cave inondée ou le relevage des eaux usées domestiques.

Les différents types de pompes immergées

Contrairement à la pompe de surface, celle immergée n’a pas besoin d’amorçage et peut fournir des pressions importantes. Ainsi, elle peut être utilisée pour le relevage les eaux dans les puits de faibles ou de grandes profondeurs, de moins de 8 mètres jusqu’à plus de 150 mètres. Tout dépend de la longueur de tuyau et de la pression en sortie.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui, ce sont les pompes de relevage dont le rôle est de remonter des eaux usées domestiques, c’est-à-dire les effluents issus de la salle de bains, de la cuisine, des WC, etc. Ces pompes sont plus ou moins puissantes et permettent de relever des eaux contenant des particules de 10 à 50 millimètres de diamètre.

À quoi sert exactement la pompe de relevage pour une microstation ?

microstation-pompe-relevage

Rappelons qu’une micro station est généralement dotée d’une cuve dédiée au prétraitement des eaux usées et d’un autre compartiment pour assurer leur traitement.

Une pompe de relevage est un appareil qui participe au fonctionnement d’une micro station. Il est requis dans les cas suivants :

  • Lorsque le dispositif d’assainissement se trouve plus en hauteur que la maison,
  • Lorsque le traitement des effluents doit être réalisé à un niveau plus haut que le prétraitement,
  • Lorsque le rejet des eaux traitées doit se faire à un point plus élevé que l’exutoire.

Bref, cet appareil optionnel s’avère nécessaire dès lors que les eaux usées domestiques ne peuvent s’écouler via un processus gravitaire vers la cuve de décantation primaire ou être évacuées via l’exutoire initial.

text-lines-1-300x300

Demande gatuite et sans engagement

Obtenez un devis pour votre assainissement

Un expert de votre département prend contact avec vous sous 48h.

  • Contact rapide
  • Devis personnalisé
  • Sans engagement
  • Gratuit

Obtenir un devis gratuit

Comment fonctionne-t-elle ?

La pompe de relevage fonctionne avec de l’électricité. Elle va appliquer une pression importante afin de renvoyer les effluents vers le système d’épuration ou de les relâcher dans la nature après leur clarification.

Ainsi, l’équipement peut être installé à différents emplacements :

  • Entre le logement et la micro station pour envoyer les effluents vers la filière si celle-ci se trouve à un niveau plus élevé. On utilise donc une pompe pour eaux usées brutes (ou chargées).
  • En sortie de station si la pente se trouve après la station de traitement. On opte dans ce cas pour une pompe de relevage pour eaux claires.

Bon à savoir : Souvent, un dispositif de tranquillisation peut être mis en place entre la pompe et l’exutoire.

Aussi, avant de poser la pompe de relevage, il est toujours recommandé de demander conseil à un professionnel de l’assainissement non collectif.

Autrement, vous pouvez vous rapprocher du Service public d’Assainissement non collectif (SPANC) de votre commune.

Prix d’une pompe de relevage : les facteurs déterminants

En général, le prix d’une pompe de relevage oscille entre 150 et 1000 euros. Au moins, attendez-vous à payer 300 à 400 euros pour l’achat d’un modèle de qualité.

Il existe plusieurs critères qui peuvent faire varier le prix d’un tel dispositif, à savoir :

La puissance de la pompe de relevage

La puissance de la pompe est exprimée en Watt. Mais le nombre Watt ne doit pas constituer un critère de choix de votre équipement. Pour la plupart des modèles en vente, il s’agit tout simplement d’un indice qui met en lumière leur consommation électrique.

Ainsi, vous pouvez trouver une pompe de 1100 watts qui ne peut remonter l’eau que jusqu’à 3 mètres, alors qu’un autre modèle de même type peut en relever jusqu’à 10 mètres.

Il est donc recommandé de choisir un modèle avec le moins de Watts, mais qui offre un débit satisfaisant.

Le débit du dispositif

Le débit d’une pompe de relevage est exprimé en m3/h. C’est le principal critère sur lequel vous pouvez vous baser pour choisir votre modèle. En réalité, c’est ce qui donne les réelles performances de la pompe.

A noter que le débit maximal peut diminuer lorsque l’appareil fonctionne. Il est donc recommandé de prendre une marge d’au moins 10 % afin d’assurer le bon relevage des eaux.

La nature de la pente à remonter

Il existe plusieurs types de pompes de relevage, mais en général, si la pente est située entre la fosse toutes eaux et le bassin de réaction de la micro-station, une pompe de relevage pour eaux usées peut suffire. Par contre, vous devez installer un modèle pour eaux chargées lorsque la pente se trouve entre votre logement et la fosse toutes eaux.

La hauteur manométrique

La hauteur manométrique indique le niveau maximum auquel la pompe peut aspirer et refouler les eaux usées. Là aussi, il est recommandé de prendre une marge pour garantir le bon fonctionnement du système.

Pour exemple, si la fosse toutes eaux se trouve à une hauteur de 8 mètres de votre logement, mieux vaut donc opter pour un modèle affichant une hauteur manométrique d’au moins 9 mètres.

Cela dit, les prix d’achat et d’installation d’une pompe de relevage dépendent de ces différents critères. Il est donc dans votre intérêt de demander un devis précis lorsque vous cherchez à faire poser un tel dispositif.

Coût de fonctionnement d’une pompe de relevage

En dehors des frais de pose, prévoyez également les coûts annexes liés au fonctionnement de votre pompe de relevage. Si vous devez installer un modèle puissant, sa consommation électrique pourrait représenter plusieurs dizaines d’euros par an.

Notez toutefois que votre facture dépassera rarement les 100 euros par an si la pompe est bien conçue.

Prévoyez également un budget pour l’entretien du dispositif. En moyenne, vous devez compter 100 à 300 euros par an si vous avez conclu un contrat d’entretien avec votre fabricant.

Pouvez-vous installer vous-même ce dispositif ?

Une pompe de relevage est un équipement constitué d’un moteur et de tuyaux de canalisation. Son installation doit être réalisée méticuleusement, car c’est ce qui va déterminer la qualité du résultat que vous obtiendrez.

Si la pompe est intégrée dans la microstation, vous n’avez aucun souci à faire, car c’est votre fabricant qui va directement l’installer en usine. Sinon, votre installateur professionnel peut prendre en charge cette tâche au moment de la mise en place de la microstation d’épuration.

Faire appel à un professionnel qualifié vous permet de prévenir les pannes, de vous assurer du bon fonctionnement de la pompe et d’éviter tout risque de contamination ou de dégâts des eaux. De plus, son service peut intégrer l’entretien ou la réparation du dispositif en cas de besoin.Autrement dit, vous n’avez aucun intérêt à installer vous-même ce genre d’équipement.

Comment entretenir votre pompe de relevage ?

Pour garantir le bon fonctionnement de votre équipement vous devez l’entretenir correctement et régulièrement (1 à 2 fois par an). Cette opération est simple à réaliser puisqu’il suffit d’ouvrir la cuve de la station de relevage puis de vérifier que la pompe fonctionne. Tous les ans, vous devez également contacter un professionnel pour s’assurer de son bon fonctionnement.

Si vous avez souscrit un contrat d’entretien annuel, vous n’aurez plus besoin de dépenser pour cette opération. Le cas échéant, vous serez contraint de vous offrir les services d’un spécialiste de l’assainissement et de payer ce dernier.

Pour ce faire, le professionnel va mettre l’appareil hors tension et le vider. Il va ensuite retirer la pompe immergée pour s’assurer qu’aucune substance ne vienne bloquer l’arrivée d’eau.

Si la pompe est dotée d’un flotteur, il faudra également nettoyer ce composant, en enlevant les sédiments qui peuvent s’y incruster.

Même si vous devez faire appel à un spécialiste, sachez que l’enveloppe finale sera toujours assez faible. En fonction de votre lieu d’habitation, le tarif de la prestation est généralement compris entre 50 et 100 euros.

On peut dire que c’est un budget tout à fait raisonnable, étant donné que la fréquence de l’entretien peut aller jusqu’à 5 ans si vous arrivez à nettoyer régulièrement votre équipement.

Différence entre pompe de relevage et station de relevage

Une pompe de relevage est un dispositifqui est généralement placé dans une station de relevage. Dans ce cas, elle doit être installée dans une cuve en béton ou en plastique. La station doit aussi intégrer plusieurs éléments, à savoir :

  • Un raccordement électrique étanche et sécurisé,
  • Une canalisation de refoulement,
  • Une ventilation de décompression,
  • Un clapet anti-retour.

Le clapet anti-retour est un élément essentiel qui fait partie de la stationmême s’il est fourni séparément. Son rôle est de limiter les risques relatifs à une contamination bactérienne pouvant être causée par le retour ou la stagnation des eaux usées.

Enfin, dans la mesure du possible, il est recommandé d’ajouter à tous ces éléments une alarme pour signaler les pannes.

Si vous devez installer une station de relevage, sachez que son coût peut varier de 600 à 2 000 euros.

Les réglementations concernant les stations de relevage

Il faut noter que la station de relevage doit être conforme aux normes NF EN 12056-4 et NF EN 12050-1.

Ainsi, il doit être :

  • Dimensionnée de façon à permettre aux eaux usées de bien s’écouler et éviter que les matières solides dans les effluents ne se déposent dans la canalisation,
  • Fabriquée uniquement avec des matériaux résistants à la corrosion,
  • Conçue de manière à faciliter son nettoyage et son entretien.

Par ailleurs, le raccordement électrique doit être étanche et sécurisé suivant la norme NF C15-100.

Si ces réglementations ne sont pas respectées, le SPANC peut classer votre dispositif comme non conforme. Il pourrait donc vous obliger à le remplacer avec une installation qui respecte les normes en vigueur.

Est-il possible d’obtenir des aides pour l’achat d’une pompe de relevage ?

Que ce soit dans le neuf ou l’existant, l’Etat a mis en place différents types d’aides et subventions qui vous permettent d’alléger votre budget assainissement.

En ce qui concerne la micro-station, elle est par exemple éligible à la réduction de la TVA sur la main d’œuvre et la fourniture des matériaux. En choisissant cette filière vous pouvez également bénéficier des subventions proposées par l’Agence de l’Eau et l’Agence nationale de l’habitat.

Toutefois, comme la micro-station consomme de l’énergie, elle ne peut pas bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, une mesure qui a été mise en place grâce au Grenelle de l’Environnement. De même, les frais liés à la mise en place et l’exploitation d’une pompe de relevage ne sont pas éligibles à cette opportunité financière. Ceux-ci ne doivent pas figurer ni sur le devis ni dans la facture.

Conclusion

Le fonctionnement d’une pompe de relevage est facile à appréhender. C’est aussi un dispositif très facile à entretenir. Cependant, son installation est loin d’être une mince affaire. Il faudrait donc faire appel à un spécialiste pour choisir le modèle adapté et pour réaliser certains aménagements spécifiques.

Par ailleurs, lorsque les contraintes de votre terrain vous obligent à installer ce type d’équipement, l’idéal est toujours d’opter pour un modèle de haute qualité même si vous devez payer plus cher. La raison est qu’une bonne pompe de relevage peut fonctionner correctement pendant plus de 15 ans si elle est bien entretenue, soit pratiquement la durée de vie moyenne d’une micro-station.

 

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter