Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Prix de l’assainissement individuel : tout ce qu’il faut savoir

En France, lorsqu’un logement n’est pas relié au tout-à-l’égout, il doit être en mesure de prendre en charge l’épuration de ses eaux usées au niveau local. C’est ce que l’on appelle l’assainissement individuel.

Et il faut bien avouer que le prix de l’assainissement individuel a de quoi inquiéter, car l’installation d’un système d’assainissement neuf peut vous faire débourser une somme rondelette.

Et comme le prix peut varier du simple au double en fonction de l’installation, de la filière choisie et des travaux requis, nous avons concocté un petit guide récapitulant les différents postes de dépenses.

Prix de l’assainissement individuel moyen

L'assainissement coûte cher, mais il protège l'environnement !

L’assainissement coûte cher, mais il protège l’environnement !

Le prix moyen d’une installation d’assainissement dépend de la filière que vous choisissez.

On fait la différence entre filière traditionnelle, constituée d’une fosse septique (ou fosse toutes-eaux) suivie d’un épandage, et filière agréée, représentée majoritairement par les micro-stations d’épuration et les filtres compacts.

Filières traditionnelles

Pour une filière traditionnelle, le prix varie beaucoup en fonction de la quantité de travaux à effectuer pour l’installation. En moyenne, il faut compter entre 5 000€ et 10 000€, pose comprise.

Cela n’inclut pas les éventuelles options dont vous pouvez avoir besoin en fonction des conditions d’installation, comme un poste de relevage, par exemple.

Filières agréées

Les filières agréées sont plus chères à l’achat que les filières traditionnelles, mais les coûts d’installation sont nettement réduits, car une micro-station ou un filtre compact s’installent en un à deux jours maximum.

Les filières agréées coûtent en moyenne entre 6 000 et 11 000 euros, en fonction du dispositif choisi et des options nécessaires.

text-lines-1-300x300

Demande gatuite et sans engagement

Obtenez un devis pour votre assainissement

Un expert de votre département prend contact avec vous sous 48h.

  • Contact rapide
  • Devis personnalisé
  • Sans engagement
  • Gratuit

Obtenir un devis gratuit

Les frais annexes

Lorsque vous débutez un projet d’assainissement, il faut aussi compter un ensemble de frais annexes, qui tiennent au déroulé du projet.

Contrôle d’assainissement du SPANC

Le contrôle d’assainissement coûte entre 0 et 200€, en fonction des SPANC. Il s’agit d’une visite qui vise à déterminer l’état de vos installations d’assainissement, et qui doit être menée au minimum une fois tous les dix ans.

Comme le prix est fixé par les SPANC localement, il existe une forte disparité !

Étude de sols et de la filière

Ces études servent au début du projet, pour déterminer la meilleur méthode d’assainissement à utiliser sur votre terrain.

Un étude de sol coûte entre 200 et 500 euros, tandis que l’étude de la filière peut aller jusqu’à 300€.

Ces études ne sont pas obligatoires, mais elles peuvent grandement aider les acheteurs perdus sur le marché, et surtout assurer que la filière choisie sera en adéquation avec les conditions d’installation !

Contrôles du SPANC liés au projet

Le SPANC doit contrôler le projet en amont (avant le début des travaux) et en aval (avant le remblaiement), pour s’assurer que le projet théorique et sa réalisation sont bien en accord avec les normes.

Ces contrôles sont à la charge du propriétaire, et peuvent coûter jusqu’à 150€ chacun.

Le fonctionnement, l’entretien et les vidanges

Il faut aussi compter sur les coûts d’entretien et de fonctionnement des systèmes d’assainissement.

Fonctionnement

Les coûts de fonctionnement sont essentiellement des coûts de consommation électrique. Si certains dispositifs, comme la micro-station d’épuration, consomment naturellement de l’électricité (entre 10 et 50€ par an), on imagine souvent à tort que les filières traditionnelles n’en consomment pas.

Or, de nombreuses installations doivent obligatoirement disposer d’un poste de relevage, qui doit relever les eaux jusqu’à l’exutoire, lorsqu’il est plus haut que la fosse, par exemple.

Et un poste de relevage coûte environ 150€ par an en consommation électrique !

Entretien et vidanges

L’entretien des installations doit se faire régulièrement pour assurer leur bonne marche et prolonger leur durée de vie. Une visite d’entretien coûte environ 150€.

Pour les vidanges, il y a deux cas de figure. Pour les installations disposant d’une fosse septique, la vidange de la fosse doit se faire lorsque le volume des boues atteint 50% du volume de la cuve.

Dans le cas précis des micro-stations, on considère qu’il faut vidanger lorsque le volume des boues atteint 30% du volume du décanteur.

Une vidange coûte entre 150 et 300€, et se fait tous les 2 à 4 ans.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter


Remplissez le formulaire pour accéder instantanément au guide d'achat gratuit :

Données partagées avec un sponsor - conformément à notre politique de confidentialité!