Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Prix d’un filtre coco

Le filtre à coco est un système d’assainissement écologique placé après une fosse toutes eaux (ou fosse septique). Dans certains systèmes, le filtre peut aussi être intégré dans celle-ci : on appelle alors cela un filtre compact.

Dans ce dossier, nous vous proposons un tour d’horizon de cette filière, en expliquant son fonctionnement, son prix et ses avantages.

Aperçu du fonctionnement d’un filtre coco

differents-types-dispositifs-assainissement

Schéma de fonctionnement du filtre coco Tricel Seta (Source : Tricel)

Lorsque le filtre fonctionne, les eaux usées sont prétraitées par la fosse septique. Elles transitent ensuite jusqu’à un massif filtrant pour subir une seconde phase d’épuration.

Le massif filtrant contient un filtre composé de copeaux de coco ou de fibres de coco contenant des bactéries capables d’éliminer les polluants restant après le prétraitement. Les eaux sont donc filtrées et épurées par les bactéries.

A la fin du processus d’épuration, l’eau assainie peut s’infiltrer dans le sol ou être relâchée dans la nature tout en étant débarrassée des substances polluantes.

Pourquoi utiliser des fibres de coco ?

Tout simplement parce que ce type de média offre un haut niveau de filtration et d’épuration dans un espace réduit. Elles sont très riches en lignine, des éléments qui leur confèrent une grande rigidité et une excellente imperméabilité. D’ailleurs, ce matériau résiste très bien à la décomposition.

Bref, c’est le matériau idéal pour disposer d’une longévité et une efficacité appréciable dans le cadre de l’assainissement des eaux usées.

Le prix d’un filtre coco

prix-filtre-coco

La fibre de coco (ou coir) est utilisée dans les filtres coco pour épurer les eaux. Il s’agit de la fibre qui se détache de la noix !

Avant toute chose, sachez qu’un filtre coco est souvent moins cher qu’un système d’assainissement classique.

Le dispositif lui-même est accessible aux  alentours de 5 000 €. Mais il faut aussi penser à inclure le prix du transport, de la pose et de la mise en marche du filtre.

Si votre fabricant ne prend pas en charge ces différentes prestations, le prix total du dispositif peut osciller entre 7 000 et 10 000 €.

A titre de comparaison, la micro station, qui est également une solution fiable et agréée par le Ministère de l’Environnement et de la Santé, pourrait vous coûter 6 000 à 12 000 €.

N’oubliez pas que le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) va réaliser 4 contrôles qui sont obligatoires dans certains cas et qui pourraient entraîner des coûts supplémentaires :

  • Diagnostic, dont le but est d’établir l’existence de votre installation
  • Contrôle de conception et de l’implantation de la filière
  • Contrôle de la bonne exécution des travaux
  • Contrôle périodique du bon fonctionnement des installations.

Le coût total de ces prestations peut varier entre 120 et 480 €.

Pourquoi investir dans un filtre à coco ?

Malgré son prix assez élevé, le filtre à coco reste la solution la plus intéressante pour l’assainissement non collectif. Ce système comporte de nombreux avantages :

  • Les fibres ou copeaux de coco offrent un haut niveau d’épuration
  • Son emprise au sol est d’environ 1,3 m² par habitant seulement
  • C’est un dispositif durable, c’est-à-dire que le changement du média filtrant se fait tous les 10 ans. Pour certains modèles, il n’est même pas nécessaire de remplacer l’ensemble du média filtrant qui, d’ailleurs, se réduit au fil du temps. Dans ce cas, l’ajout d’un complément de fibres suffit pour garantir la fiabilité du système
  • Le dispositif est adapté au neuf tout comme à l’ancien
  • C’est un système d’assainissement sans odeur qui supporte les variations saisonnières de charge,
  • Etc.

Considéré comme une filière écologique, le filtre compact est éligible à la TVA à 10 %. Par ailleurs, il est éligible au prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH) avec un taux d’intérêt de 1 %, remboursable sur 36 mois au maximum.

De même, les travaux liés à la réhabilitation de cette filière peut bénéficier d’un prêt l’éco prêt à taux zéro, avec un montant maximum de 10 000 euros et une période de remboursement allant de 3 à 10 ans.

Le seul inconvénient d’un filtre compact est qu’il ne peut pas fonctionner qu’après une fosse toutes eaux pour assurer le prétraitement des eaux. Ceci peut représenter un coût supplémentaire lors de son installation.

Des subventions, pour alléger votre budget d’assainissement

Si vous envisagez de remettre aux normes votre système d’épuration individuel avec un filtre compact, sachez qu’il existe de nombreuses aides subventions. Étant donné que son installation de peut représenter un coût conséquent, ces aides peuvent donc constituer une véritable opportunité.

Parmi ces subventions, on en compte plusieurs.

Agences de l’eau

6 Agences couvrent le territoire français et elles peuvent proposer des subventions allant jusqu’à 3 000 euros par installation. Cela entre dans le cadre de la réhabilitation des installations que les SPANC considèrent comme « absente » ou « à risque » suite à un diagnostic assainissement.

Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

Depuis 2013, l’ANAH octroie des subventions plafonnées à 50 000 euros pour l’ensemble des travaux de rénovation de l’assainissement existant, sous certaines conditions.

Caisses de retraite

Ces institutions peuvent également vous faire bénéficier d’une aide à condition que vous perceviez la retraite du régime général. La subvention concerne les travaux de réhabilitation de l’assainissement, réalisés sur votre résidence principale. Son montant est plafonné à 3 500 euros.

Collectivités (communes, départements, régions)

Enfin, sachez que les collectivités sont là pour vous aider à remettre aux normes votre système de traitement des eaux usées, par exemple, avec un filtre compact. Cela peut être un conseil départemental, une commune ou une communauté de Communes. Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre SPANC au niveau local.

Conclusion

Le filtre coco est un dispositif d’assainissement non collectif qui offre une grande compacité. Il dispose d’une capacité d’épuration remarquable et certains modèles permettent même d’utiliser les eaux assainies pour irriguer un jardin.

En général le prix du dispositif va de 6 000 à 12 000 € selon le modèle et le fabriquant du filtre. Pour profiter d’un filtre coco au meilleur prix, il est donc recommandé de comparer plusieurs devis.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter