Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

L’assainissement autonome avec une micro-station, une bonne solution ?

En tirant la chasse de vos lavabos, en vidant vos éviers… Savez-vous où vont les eaux usées qui sortent de votre habitation ? Si votre logement est raccordé à un système d’assainissement collectif, vous pourriez dire tout simplement qu’elles seront renvoyées à l’égout pour être traitées.

Mais si ce n’est pas le cas, sachez que vous êtes obligé de les traiter vous-même avant de les relâcher dans la nature. Dans ce cas, vous aurez besoin d’un dispositif de traitement des eaux usées comme un assainissement autonome avec une micro-station, entre autres.

Qu’est-ce qu’un assainissement autonome ?

L’assainissement autonome est également appelé assainissement non collectif. Il correspond à tout dispositif qui réalise la collecte, le prétraitement, l’épuration ainsi que le rejet des effluents domestiques des logements qui n’ont pas accès au tout-à-l’égout qui, lui-même, est relié à une station d’épuration.

Dans ce cas précis, vous devez assurer vous-même le traitement de vos eaux usées afin qu’elles puissent être relâchées dans la nature tout en étant dépourvues des :

  • Huiles et graisses,
  • Micro-organismes pathogènes,
  • Lessives et détergents,
  • Éléments chimiques (carbone, azote, phosphore, etc.).

En effet, ces différents éléments peuvent perturber les écosystèmes, polluer l’environnement et nuire à la santé humaine si elles ne sont pas correctement éliminées.

L’assainissement autonome avec une micro-station

Cette filière est dite « tout-en-un ». Concrètement, une micro-station d’épuration est composée d’une fosse étanche destinée à récupérer et pré-traiter les effluents domestiques via un processus de décantation des matières en suspension.

Après cette étape, les eaux pré-traitées sont dépolluées lors d’une autre phase appelée « traitement ». Ceci est possible grâce à l’action des bactéries épuratrices capables de digérer les matières polluantes restantes dans les eaux.

En bref, la micro-station réalise toutes les étapes nécessaires pour que l’eau puisse être rejetée ou infiltrée directement dans le sol, conformément aux normes en vigueur.

Quelques raisons de choisir une micro-station ?

En termes de dispositif d’assainissement individuel, vous n’aurez que l’embarras de choix. Toutefois, la micro-station est l’une des meilleures technologies du marché et dont les avantages son nombreux.

  • D’une part, c’est un dispositif peu encombrant et qui ne requiert pas de grands travaux de terrassement.
  • D’autre part, la micro-station ne dégage aucune odeur puisqu’elle ne génère pas des gaz.
  • Par ailleurs, cette filière est considérée comme écologique, étant donné que l’ensemble du processus se fait naturellement, par le biais des bactéries présentes dans les effluents, sans avoir recours à des produits chimiques.
  • L’autre avantage, c’est que le système peut être installé dans un garage ou une cave si vous n’avez pas assez d’espace (environ 5 m2) pour le mettre en place.

Pour conclure, sachez que si depuis quelques années, la micro-station a le vent en poupe, c’est parce qu’elle présente de nombreux atouts. Il est vrai que l’équipement doit être alimenté en électricité pour pouvoir fonctionner correctement, mais il demeure l’une des filières les plus fiables et robustes pour l’assainissement, sans oublier qu’elle est aussi peu coûteuse et écologique.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter