Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Filtre compact : quel prix ?

Le prix d’un dispositif d’assainissement individuel varie essentiellement en fonction du modèle choisi et de sa capacité.

Aujourd’hui, nous allons vous parler du filtre compact, du prix de cette filière d’assainissement, de son fonctionnement, et de bien d’autres choses encore !

Qu’entend-on par filtre compact ?

Un filtre compact n’est autre qu’un dispositif d’assainissement des eaux usées dont le fonctionnement est basé sur la purification biologique par des dérivés de coco.

Il est constitué de deux éléments principaux, à savoir la fosse toutes-eaux et le massif filtrant.

La fosse toutes-eaux assure le prétraitement des eaux qui se déroule en plusieurs étapes :

  • Les eaux arrivent dans la fosse et sont mises au repos,
  • Les boues et les matières lourdes se décantent au fond de la cuve et les graisses remontent en surface,
  • Des bactéries anaérobies, toujours présentes dans les eaux se développent à l’intérieur de la cuve et digèrent composants organiques contenus dans les effluents.

On obtient donc une eau apte à entrer en phase de traitement, dont la pollution est réduite d’environ 30 %. L’élimination des polluants restants se déroule dans le massif filtrant.

L’eau va tout d’abord passer dans un pré-filtre dont le rôle est de retenir les matières qui restent encore en suspension. Les eaux prétraitées se déversent ensuite dans le massif filtrant qui renferme des dérivés de coco, en guise de média filtrant.

Les éléments polluants résiduels sont retenus physiquement par les fibres ou copeaux de coco. Des bactéries qui se développent sur ce support biologique vont enfin digérer les matières organiques restantes. Ceci permet d’avoir une eau épurée, pouvant être infiltrée dans le sous-sol ou rejetée dans un fossé.

Les différents types de filtre compact

La technologie d’épuration utilisée par les fabricants de filtres compacts est quasiment la même. Sachez toutefois qu’il est possible de choisir un modèle constitué d’une fosse toutes-eaux séparée et d’un massif filtrant ou bien un modèle tout-en-un.

Pour ce dernier cas, la fosse et le massif filtrant sont intégrés dans une seule et même cuve.

Quand choisir la filière à deux ouvrages séparés ?

Si la plupart des massifs filtrants sont encore conçus pour être installés séparément de la fosse toutes-eaux, c’est parce qu’ils peuvent servir dans la remise aux normes d’un système d’assainissement traditionnel.

En effet, si votre habitation est déjà dotée d’une fosse toutes-eaux qui fonctionne encore, vous pouvez par exemple remplacer le système d’épandage existant par un massif filtrant. Cela vous permet de gagner de l’espace dans votre jardin et de rester conforme aux réglementations en vigueur.

Le modèle mono-cuve, un modèle très compact

Comme la fosse et le massif filtrant sont réunis dans un seul et même contenant, cela rend ce système très compact.

C’est donc une solution idéale pour le propriétaire d’un logement qui ne dispose que d’une petite parcelle de terrain, mais qui est contraint de mettre en place un système d’assainissement autonome.

Il peut dans ce cas gagner un espace non négligeable sur son jardin, d’autant que les travaux de terrassement seront limités. En outre, l’installation du dispositif peut se faire rapidement et facilement grâce à sa conception tout-en-un.

text-lines-1-300x300

Demande gatuite et sans engagement

Obtenez un devis pour votre assainissement

Un expert de votre département prend contact avec vous sous 48h.

  • Contact rapide
  • Devis personnalisé
  • Sans engagement
  • Gratuit

Obtenir un devis gratuit

Filtre compact : prix de la filière

Vous voulez installer un filtre compact dans votre logement ? Prévoyez donc un budget de 7 000 à 12 000 euros pour vous procurer le dispositif, c’est-à-dire la fosse toutes-eaux et le massif filtrant.

Le prix de cette filière peut sensiblement évoluer en fonction de plusieurs paramètres comme le type média filtrant utilisé et capacité de la fosse toutes-eaux.

Vous devez également prendre en compte les coûts annexes relatifs à l’étude de faisabilité de votre projet, aux contrôles de votre dispositif par le Service public de l’assainissement non collectif (SPANC), aux entretiens et aux vidanges.

Le montant de chaque opération coute environ 50 à 200 euros en fonction de la difficulté de la prestation et du prix fixé par votre SPANC.

Coût d’installation d’un filtre compact

D’une manière générale, le prix d’achat de votre filière doit intégrer le coût de sa pose et de sa mise en service. Renseignez-vous sur ce point, car cela peut faire varier grandement le cout global de votre projet d’assainissement.

Pour vous donner une petite idée, sachez que cette opération peut coûter 2 000 à 2 500 euros. La prestation intègre l’excavation, la préparation de la zone d’infiltration, la mise en fouille, le remblayage de la filière, le raccordement de la conduite d’arrivée et de sortie d’eau, le remblayage final et la mise en marche du système.

Le coût de votre assainissement dépend essentiellement de la difficulté de la réalisation de ces travaux et des équipements optionnels pouvant être requis lors de l’installation de votre filtre compact.

Pour vous procurer une pompe de relevage, vous devrez compter environ une centaine d’euros pour les dispositifs d’entrée de gamme, mais cela peut aller jusqu’à 1 500 euros si vous devez installer un modèle très puissant et sophistiqué.

5 raisons pour adopter un filtre compact

Il convient tout d’abord de noter qu’en l’absence de réseau collectif d’assainissement des eaux usées, ce dispositif peut traiter efficacement l’ensemble des eaux usées directement dans votre parcelle. Mais les principaux atouts de cette filière se résument en 5 points. Il s’agit d’un système :

  • Respectueux de l’environnement : quel que soit le média filtrant utilisé, il entraine généralement un faible impact environnemental,
  • Qui n’a pas besoin d’électricité pour fonctionner : le traitement des eaux se fait de manière biologique et autonome. Cette filière est de ce fait éligible au prêt à taux zéro,
  • Adapté à toutes les natures de terrain : le filtre peut être posé même en présence de nappe phréatique,
  • Économique : le coût d’entretien est limité (une vidange tous les 2 à 4 ans) et le média filtrant ne se renouvelle qu’au-delà de 15 ans,
  • Polyvalent : il convient tant aux résidences principales qu’aux résidences secondaires, voire pour les petites collectivités.

Enfin, si cette filière a le vent en poupe, c’est parce que l’épuration ne se fait plus dans le sol en place, mais dans une cuve. Ceci offre une emprise au sol plus réduit et répond parfaitement aux contraintes parcellaires.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter