Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Fosse septique coco

Si vous êtes à la recherche d’un dispositif d’assainissement non collectif, vous avez peut-être entendu parler de la fosse septique coco, tout en vous demandant de quoi il s’agissait.

Aujourd’hui, nous vous proposons un tour d’horizon de ce dispositif, en expliquant son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients, et bien d’autres encore.

Que signifie le terme assainissement non collectif ?

L’Assainissement Non Collectif (ANC) se définit comme tout système d’assainissement pouvant collecter, pré-traiter, épurer, infiltrer ou rejeter les eaux usées domestiques des logements non reliés au réseau public d’assainissement.

Mais pourquoi faut-il dépolluer les eaux usées ?

La réponse à cette question semble évidente, mais sachez qu’il existe de nombreuses raisons pour lesquelles on doit épurer les effluents domestiques avant de les rejeter dans la nature. Et sachez qu’il est de votre devoir de le faire.

Entre autres,

  • cela permet de limiter le plus possible la pollution des réserves en eau : lacs, rivières, nappes souterraines, etc.
  • l’assainissement des eaux préserve la santé et la qualité de vie des populations.

Le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) est en charge du contrôle de votre filière de traitement des eaux et assure la mission facultative de vidange.

Le choix du dispositif d’assainissement à mettre en place dépend essentiellement de la capacité d’accueil de votre maison, des caractéristiques du terrain disponible (surface, végétation, topographie…), de la sensibilité du milieu naturel et de la nature du sol.

Parmi les nombreux dispositifs disponibles sur le marché, nous allons nous focaliser sur une filière particulière : la fosse septique coco.

La fosse septique coco, un filtre compact

Ce qu’on appelle parfois fosse septique coco est en fait un abus de langage pour désigner le filtre compact, un dispositif d’assainissement non collectif écologique et, comme son nom l’indique, compact.

Comment ça fonctionne ?

filtre-compact-tricel

Fonctionnement d’un filtre compact (Tricel)

Le fonctionnement d’un filtre compact est simple. Tout d’abord, il faut savoir que le filtre compact est composé d’une fosse septique et d’un média filtrant, c’est-à-dire de deux cuves séparées.

C’est à cette composition qu’on lui doit quelquefois l’appellation de fosse septique coco. Concrètement, la fosse septique se charge du prétraitement des eaux usées : les matières solides se décantent et forment des boues, et des bactéries commencent à épurer les eaux.

Mais le gros du travail a lieu dans le média filtrant, la seconde cuve. Le traitement des eaux dans cette cuve se fait de deux façons :

  • épuration physique : le pouvoir filtrant du média aide à épurer les eaux en retenant les matières solides,
  • épuration biologique : les bactéries qui se développent auprès du média épurent les eaux en digérant d’autres bactéries qui y sont présentes.

Le filtre compact offre, grâce à cette double épuration, des performances épuratoires importantes.

Il faut savoir que la commercialisation d’un filtre compact est sujette à un agrément ministériel, qui vise à certifier que le produit est conforme à la réglementation en vigueur de l’assainissement non collectif. Il fait donc partie, comme la microstation d’épuration, des filières agréées.

text-lines-1-300x300

Demande gatuite et sans engagement

Obtenez un devis pour votre assainissement

Un expert de votre département prend contact avec vous sous 48h.

  • Contact rapide
  • Devis personnalisé
  • Sans engagement
  • Gratuit

Obtenir un devis gratuit

Les avantages

Fosse septique coco

Un filtre compact une fois installé

Le filtre compact dispose de nombreux avantages?

Tout d’abord, il est compact. Son emprise au sol est entre 5 et 10 fois inférieure à celle d’un épandage par exemple.

Ensuite, il ne consomme pas d’électricité, contrairement à la microstation d’épuration, qui lui ressemble beaucoup. Cela en fait un dispositif écologique, d’autant que la plupart du temps, les fabricants valorisent des déchets naturels en les utilisant comme média filtrant.

Il s’agit d’un excellent dispositif à installer lorsqu’il n’y a que peu de place disponible, mais aussi et surtout en résidence secondaire, grâce à sa très forte résistance aux variations de charge.

Il s’installe très facilement sans défigurer votre terrain, en un à deux jours seulement.

Son entretien est également très facile et peu coûteux.

Inconvénients

Comme tous les dispositifs, le filtre compact n’est pas né parfait.

Son premier inconvénient est qu’il est impossible de l’installer hors-sol, dans le cas par exemple de logement sans aucun terrain.

Il est également moins compact que les microstations d’épuration, ce qui en fait un dispositif de second choix si l’emprise au sol est le critère de choix principal.

Si son entretien est facile, il faut tout de même préciser que dans la plupart des cas (fibre de coco exceptée), le média filtrant doit être vidé et remplacé au moins tous les dix ans. Une opération qui se chiffre souvent à plus de 1 000 euros.

Quand pouvez-vous installer un filtre compact ?

Pour une résidence secondaire, c’est-à-dire un logement occupé pendant quelques semaines par an, la solution d’assainissement compacte la plus adaptée est le filtre compact. La raison est que cette filière supporte parfaitement les variations de charge saisonnières. Il s’agit également d’un système passif pouvant traiter l’ensemble des eaux usées, même en cas de coupure prolongée du courant électrique.

Il serait aussi tentant de mettre en place ce système pour une résidence principale. C’est envisageable, mais dans ce cas, la microstation d’épuration s’avère la solution la plus intéressante. Cette filière est deux fois plus compacte qu’un filtre compact (emprise au sol d’environ 5 m2 contre moins de 15 m2 pour un filtre compact).

Même si la micro-station consomme de l’électricité, soit environ une cinquantaine d’euros par an, elle est plus économique en termes de coût global. En effet, vous pourrez économiser sur les coûts de terrassement, tout en préservant votre jardin.

Et même si vous ne disposez d’aucune parcelle de terrain, la micro-station d’épuration peut être installée hors-sol, dans un garage, un hangar ou un sous-sol.

Quel média choisir ?

La principale différence entre tous les modèles de filtre compact, outre leur dimensionnement, tient au choix du média filtrant.

Beaucoup de fabricants, ces dernières années, s’efforcent de concevoir des dispositifs écologiques en valorisant des déchets autrement non valorisés, par exemple :

  • écorce de pin maritime
  • coquille de noisette
  • fibre de coco
  • copeaux de coco.

Certains média, comme la fibre de coco, n’ont pas besoin d’être recyclés, mais simplement rechargés, ce qui peut réduire la dépense de beaucoup.

Comment choisir le modèle adapté à votre logement ?

Il existe de nombreux marques et modèles de filtre compacts. Nous n’allons pas vous citer les meilleurs fabricants d’un tel dispositif, car leurs produits ont chacun leur avantages et leurs inconvénients.

En réalité, nous allons vous expliquer le dimensionnement d’un filtre compact, car c’est l’un des éléments qui déterminent son bon fonctionnement.

Le dimensionnement d’un filtre compact, exprimé en Équivalent  Habitant (EH), se fait selon la capacité de votre maison, quel que soit le modèle choisi.

Pour un logement de moins de 20 EH, la règle de calcul est « 1 Équivalent-Habitant = 1 Pièce principale ».

Selon les réglementations en vigueur, une pièce principale est une unité d’au moins 2,3 m de hauteur sous plafond. Sa surface minimum au sol est de 7 m2. Par ailleurs, la pièce doit être dotée d’une ouverture laissant passer l’air libre et la lumière.

Peu importe la marque, le modèle du filtre ou le média utilisé, si votre logement compte 6 EH, vous pouvez donc mettre en place un filtre compact de 6 EH.

Le filtre coco est une filière agréée

Il existe plusieurs dispositifs qui sont autorisés pour l’assainissement individuel d’une maison individuelle.

Vous avez sûrement vu ou entendu parler des filières traditionnelles qui sont constituées d’une fosse toutes eaux et d’un système d’épandage. Ces filières classiques ont été très prisées, car elles fonctionnent de manière autonome. En général, elles n’utilisent pas de motorisation, sauf lorsqu’une pompe de relevage doit être installée.

Le principe de ces filières est d’utiliser un sol constitué d’un lit de sable, un filtre à sable, un tertre d’infiltration ou un lit d’épandage.

Mais ces systèmes ne sont plus au goût du jour, car ils sont trop encombrants. Leur emprise au sol peut aller jusqu’à plus d’une centaine de mètres carrés.

Depuis l’arrêté du 7 septembre 2009, le ministère de la Santé et de l’Environnement a agréé certains dispositifs d’assainissement tels que le filtre compact. Ce système reprend le principe d’épuration d’un filtre à sable, mais à une échelle plus réduite. Il constitue donc une excellente alternative aux filières traditionnelles, notamment lorsque la surface disponible est faible.

NB : Outre le filtre compact, on compte trois autres filières d’assainissement agréées, à savoir la micro-station d’épuration, le filtre planté et les toilettes sèches.

La pose d’un filtre coco : une affaire de spécialistes

La conception du projet d’assainissement, son élaboration, le dimensionnement de la filière et sa pose exigent un savoir-faire spécifique.

En faisant appel à un professionnel, vous pourrez :

  • prévenir tout risque sanitaire et limiter les impacts environnementaux liés à une mauvaise installation de votre système.
  • éviter les coûts supplémentaires relatifs à la remise aux normes de votre système, au cas où celui-ci ne serait pas conforme aux réglementations en vigueur,
  • garder les garanties proposées par le fabricant de votre filtre compact.

Bien entendu, les tarifs de pose d’un filtre coco dépendent de nombreux critères. Il est de ce fait indispensable de demander plusieurs devis d’assainissement non collectif quand vous cherchez à faire poser un tel dispositif.

Demander des devis à plusieurs entreprises vous permet :

  • de connaître le prix moyen d’un filtre coco et de son installation,
  • de comparer les tarifs des différents fabricants d’assainissement,
  • de choisir le modèle le plus avantageux en termes de rapport qualité/prix/services.

Quel est le prix d’installation d’un filtre coco ?

Un filtre compact avec une fosse toutes eaux peut coûter entre 7 000 et 10 000 euros. C’est un dispositif coûteux, mais on insiste sur le fait qu’il est l’une des solutions d’assainissement d’excellence sur les terrains de taille limitée.

Pour l’entretien, il faut prévoir entre 100 et 250 euros pour l’entretien annuel de votre filtre compact, y compris la vidange en cas de besoin.

Notez également que, pour l’étude de faisabilité du projet, vous devez dépenser 200 à 600 euros. Cette opération est réalisée par un spécialiste de l’assainissement.

Votre projet doit ensuite être validé par le SPANC, le coût de ce diagnostic varie autour de 200 euros.

Une fois votre dispositif installé, le SPANC va réaliser une descente sur le terrain pour s’assurer de la conformité de votre installation. Ce contrôle de bon achèvement des travaux vous sera facturé environ 200 euros.

Installer un filtre compact est un investissement conséquent

Comme vous avez pu constater, le coût global de votre filtre coco peut aller jusqu’à plus de 10 000 euros. Mais sachez que la durée de vie d’un tel système peut aller jusqu’à plus de 15 ans.

Lorsque vous voulez vous lancer dans un tel investissement, assurez-vous donc qu’il est accompagné d’une garantie allant jusqu’à plus d’une quinzaine d’années. Il est également recommandé de choisir un modèle avec un média filtrant qui ne se colmate pas facilement et qui offre un rendement épuratoire élevé au fil du temps, ce qui est par exemple le cas de la fibre de coco.

Pour finir, sachez que lorsque vous choisissez un filtre coco, vous avez droit à de nombreuses aides fournies par les pouvoirs publics. Leurs montants sont non-négligeables, mais elles sont souvent soumises à des conditions de ressources.

On cite tout particulièrement l’Éco-prêt à taux zéro, une opportunité destinée aux filières qui ne consomment pas d’énergie. Ce prêt est plafonné à 10 000 euros dans le cadre des travaux de réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif. Il est cumulable avec d’autres aides des collectivités et peut être attribué sans condition de ressources, du moment que les travaux sont achevés dans les 2 ans qui suivent l’émission de l’offre de prêt.

Et même si vous devez installer une pompe de relevage en raison de la topographie des lieux, cet équipement reste toujours éligible à l’éco-PTZ spécifique à l’assainissement non collectif.

Conclusion

La fosse septique coco, ou filtre compact, est un très bon dispositif d’assainissement non collectif, qui offre de très bonnes performances et une compacité remarquable, même si elle est en dessous de celle des microstations.

Il conviendra à la plupart des habitations et des cas de figure, d’autant que certains modèles permettent même d’utiliser les eaux épurées pour irriguer son jardin !

Voilà, quand vous entendrez le terme fosse septique coco, ou filtre compact, vous savez donc maintenant de quoi il s’agit, comment il fonctionne, quels sont ses avantages, ses limites, et quel est son prix.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter


Remplissez le formulaire pour accéder instantanément au guide d'achat gratuit :

Données partagées avec un sponsor - conformément à notre politique de confidentialité!