Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Quand choisir une fosse toutes eaux et un filtre coco ?

La fosse toutes eaux est un ouvrage permettant de collecter et de prétraiter les eaux usées, comme le prévoit la réglementation. Le traitement est réalisé par la suite par un dispositif d’épandage, ou bien un filtre coco pour gagner plus d’espace.

Pourquoi et dans quel cas devriez-vous installer une fosse toutes eaux et un filtre coco ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre aujourd’hui.

Rôle de la fosse toutes eaux

La fosse toutes eaux collecte les eaux-vannes et eaux ménagères issues de votre logement.

Ce dispositif est installé en amont de la filière d’assainissement. En deux étapes, il prépare les effluents au traitement final :

  • Décantation : la fosse utilise un phénomène physique pour séparer les particules solides par décantation des matières solides et par flottation des graisses.
  • Réaction biologique : Les matières solides sont liquéfiées par des bactéries épuratrices qui peuvent se développer en milieu sans oxygène.

En sortie de fosse, on peut donc observer un effluent totalement liquide qui permet d’éviter le colmatage du filtre coco à l’aval.

fosse septique filtre coco

Qu’est-ce qu’un filtre coco et à quoi sert-il ?

Tout comme le filtre planté, le filtre à coco figure parmi les rares filières écologiques et agréées. Il fait office d’appoint pour l’épuration des effluents sortant de la fosse toutes eaux.

Voici les détails !

Les eaux usées qui sortent de la fosse sont répandues sur toute la surface du média filtrant (dérivés de coco) grâce à un auget basculant et une plaque perforée. Les fibres ou copeaux de coco assurent la rétention physique des matières organiques restantes dans les eaux.

Parallèlement, des bactéries aérobies qui sont naturellement présentes dans le milieu organique se développent lorsqu’elles sont alimentées en oxygène via des canaux de ventilation. Ces micro-organismes vont ensuite digérer polluants résiduels dans le filtre coco.

Une fois débarrassées des éléments polluants, les eaux peuvent être infiltrées directement dans la nature.

Pourquoi choisir cette filière ?

Associé à une fosse toutes eaux, le filtre à coco peut assurer le traitement complet des eaux usées. En effet, les dérivés de coco (coir ou copeaux) constituent un milieu filtrant offrant un excellent niveau d’épuration et de filtration même dans un espace assez étroit. Pour un logement standard, la surface nécessaire pour installer cette filière ne dépasse que très rarement les 15 m2.

Cette solution d’assainissement présente aussi d’autres avantages. Elle est écologique puisqu’elle utilise des matériaux naturels pour épurer les eaux.

Elle s’adapte également aux résidences principales et secondaires, aussi bien au neuf qu’à l’ancien. De plus, le dispositif ne consomme pas d’énergie et ne dégage aucune mauvaise odeur. Enfin, les dérivés de coco peuvent être recyclés en compost lorsqu’ils arrivent en fin de vie.

Quel matériau choisir pour la fosse toutes eaux et le filtre coco ?

Ces deux dispositifs peuvent être en béton ou en plastique, parfois renforcé de fibre de verre. Selon les contraintes de votre terrain, votre budget et vos préférences, vous pouvez donc choisir entre ces différents matériaux.

Le béton

Le béton est lourd, mais il est plus stable dans le sol. Il présente également une bonne résistance aux mouvements de terrain, mais il peut fissurer au fil des années suite à la corrosion causée par les gaz issus des effluents.

Ce matériau est moins onéreux que le plastique, mais le coût de sa mise en place est plus important. Enfin, la fosse en béton est disponible en très grandes dimensions.

Le plastique

En principe, les caractéristiques du plastique sont l’inverse de celles du béton. Il est léger, facile à installer et résiste parfaitement à la corrosion. En plus de tout cela, les cuves en plastiques sont parfaitement étanches. Toutefois, il faut dire que ce matériau coûte plus cher que le béton. Il ne résiste pas à la compression et son volume est souvent limité.

Gestion et entretien

D’une part, vous devez prendre soin de la fosse septique. Celle-ci n’a pas besoin d’un entretien particulier, hormis l’extraction des boues lorsque leur volume dépasse la moitié de la cuve. Cette opération doit être réalisée une fois tous les 2 à 4 ans. Elle permet d’éviter le colmatage du filtre coco. Sans cela, les boues risquent également de remonter à la surface du sol, voire être refoulées à l’intérieur de votre logement.

Les boues vidangées doivent être envoyées vers un centre spécialisé en matière de traitement des déchets pour être incinérées ou revalorisées.

De même, le massif filtrant est un dispositif facile à gérer. Pour s’assurer de son bon fonctionnement, il suffit de vérifier régulièrement les systèmes de ventilation. Si ces dispositifs sont obstrués par de la végétation, des insectes ou des oiseaux, cela peut nuire au développement des bactéries épuratrices à l’intérieur de la cuve de traitement. Ceci résulterait en un mauvais traitement des eaux.

Tous les ans, vous devez également faire appel à un spécialiste pour qu’il évalue l’état général de votre filtre compact. Lors de son intervention, le spécialiste peut juger si les dérivés de coco doivent être renforcés ou remplacés.

Que faut-il retenir ?

En résumé, une filière d’assainissement comprend deux éléments principaux : une fosse toutes-eaux et un système de traitement des eaux usées.

Comme son nom l’indique, le filtre coco est un dispositif d’épuration qui épure les effluents grâce à des dérivés de coco. Ces matériaux naturels sont capables de retenir physiquement les polluants et les dégrader grâce à l’action des bactéries qui s’y développent.

Pour aller plus loin, sachez que cette filière est agréée par le ministère de la Santé et de l’Environnement. Il a été essentiellement conçu pour remplacer le filtre à sable pour les filières traditionnelles. Aujourd’hui, le filtre coco est actuellement devenu un système d’excellence pour assurer l’épuration des eaux, notamment dans les logements qui ne disposent que d’une parcelle de terrain à dédier à l’assainissement.

Enfin, n’oubliez pas que l’installation d’une fosse toutes eaux et d’un filtre coco doit être réalisée par un professionnel. Pour ce faire, vous devez prévoir un budget de 8 000 à 11 000 euros.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter