Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Microstation à fibre naturelle

Il peut être difficile de s’y retrouver dans le marché complexe de l’assainissement non collectif : il existe de nombreux dispositifs qu’il n’est pas toujours facile de reconnaître.

Aujourd’hui, nous nous intéressons à la microstation à fibre naturelle, un dispositif dont on entend souvent parler, et qui nous réserve bien des surprises : il n’existe en fait pas !

En réalité, on parle souvent de « microstation à fibre naturelle » pour désigner un autre dispositif d’assainissement : le filtre compact.

La microstation à fibre naturelle est en fait un filtre compact !

Micro-station à fibre naturelle

Contrairement aux stations d’épuration municipales, l’assainissement non collectif vise à épurer sur site !

D’abord, il est important de mentionner que la « microstation fibre naturelle » ou « filtre coco » n’existe pas. En fait, cette dénomination fait référence à un « filtre compact ».

Ben entendu, les modèles de filtres compacts les plus utilisés sont constitués de copeaux ou de fibres de coco.

Mais il est également possible d’utiliser d’autres matériaux tels que l’écorce de pin, la Zéolithe, le Xylit, les coquilles de noisette, etc.

Si on appelle souvent cette installation de « microstation coco », ou « microstation à fibre naturelle » c’est surtout parce que son emprise au sol est très faible.

C’est donc le dispositif idéal pour les habitations qui ne disposent que de peu de terrain. Il est aussi adapté pour les résidences secondaires, vu qu’il permet un usage fluctuant.

Les dispositifs d’assainissement comme la microstation et le filtre compact ont pour objectif d’assainir les eaux usées, mais ils fonctionnent en fait de façon différente.

text-lines-1-300x300

Demande gatuite et sans engagement

Obtenez un devis pour votre assainissement

Un expert de votre département prend contact avec vous sous 48h.

  • Contact rapide
  • Devis personnalisé
  • Sans engagement
  • Gratuit

Obtenir un devis gratuit

Fonctionnement d’une microstation à fibre naturelle : le filtre compact

Contrairement à une microstation, un filtre compact n’est pas un dispositif tout-en-un : il est composé d’une fosse toutes-eaux, qui récupère les eaux usées du logement, suivie d’un massif filtrant, qui épure ces eaux.

Le fonctionnement est simple et se fait en deux étapes.

Prétraitement

La première phase consiste à réaliser un prétraitement. La fosse toutes eaux va recevoir l’ensemble des effluents de votre habitation.

Les matières les plus denses vont se déposer au fond, puis former des boues qu’il faudra vidanger.

Les matières moins denses (huiles, graisses) vont flotter à la surface. Les eaux se trouvant entre ces 2 couches vous être récupérées par le biais d’un filtre, puis renvoyées dans la seconde cuve.

Traitement

La seconde phase consiste au traitement des eaux usées.

Tout d’abord, les eaux arrivent dans la seconde cuve, c’est-à-dire dans le massif filtrant.

Une fois en haut de la cuve, elles sont acheminées à travers le média filtrant (fibre naturelle, copeaux de coco, zéolithe, etc.), où elles vont subir une double épuration.

Tout d’abord une épuration physique par filtration : le média va retenir les matières solides encore présentes dans les eaux.

Ensuite, une épuration bactérienne : le média filtrant est choisi parce qu’il est propice au développement de bactéries qui épurent les eaux usées. Lors du passage des eaux dans le massif filtrant, ces bactéries les épurent donc.

À la sortie du massif filtrant, vous obtiendrez des eaux claires, respectant la réglementation en vigueur, et prêtes à être rejetées dans le milieu naturel.

Filtre compact ou microstation d’épuration ?

Comme pour les filières traditionnelles, la microstation sans électricité (ou filtre compact) est constituée d’une fosse septique.

Par contre, l’épandage est remplacé par un massif filtrant. Composés de plusieurs matériaux naturels, ces massifs filtrants favorisent le développement bactérien qui assure le bon fonctionnement du dispositif.

Avantages

Comparé à une fosse septique avec épandage, un filtre compact offre plusieurs avantages :

  • Elle fonctionne sans électricité ;
  • C’est un dispositif plus performant et plus écologique ;
  • Très compacte, elle requiert moins de 10 m2 d’emprise au sol pour 5 EH;
  • Son coût d’entretien est minime ;
  • Le dispositif est éligible à l’éco prêt à taux zéro ou éco-PTZ.

Comparé à une microstation d’épuration, le filtre compact possède l’avantage de ne pas consommer d’électricité et de devoir être vidangé beaucoup moins souvent, au prix d’une compacité réduite.

Inconvénients

Chaque dispositif d’assainissement des eaux usées possède ses avantages, mais aussi ses limites. Concernant le filtre compact, voici quelques inconvénients :

  • Il est impossible de l’installer hors-sol ;
  • Le dispositif est également moins compact qu’une microstation d’épuration ;
  • Bien que son entretien soit facile, il peut nécessiter une vidange et un remplacement du média filtrant au moins tous les 10 ans. Cette opération peut coûter jusqu’à 1 000 euros.

Conclusion

Malgré sa compacité, qui est en dessous de celle d’une microstation, le filtre compact offre de très bonnes performances.

De plus, son installation vous permet d’obtenir un écoprêt à taux zéro. C’est donc un dispositif idéal pour l’assainissement non collectif, notamment pour les résidences principales ou secondaires.

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter