Ici, vous pouvez tout apprendre sur les microstations d’épuration, ces dispositifs tout-en-un compacts et performants. Depuis leur fonctionnement jusqu’à tous les modèles disponibles sur le marché, nous sommes là pour vous guider !

Mini station d’épuration

Trouver un dispositif d’assainissement non collectif n’est pas toujours facile. Pour les propriétaires qui ne sont pas reliés au tout à l’égout, c’est pourtant obligatoire : près de 5 millions de logements seraient concernés en France.

Mais pourquoi ne pas reproduire, à l’échelle d’une maison, le fonctionnement d’une station d’épuration municipale ? Cela semble plutôt logique … et ça l’est ! C’est même la solution de choix pour une installation sans épandage.

Ce dispositif s’appelle mini station d’épuration ou microstation d’épuration, les deux termes se valent. Nous vous proposons donc de voir ensemble le fonctionnement, les avantages et les inconvénients des mini stations d’épuration !

Comment fonctionne une mini station d’épuration ?

Comme nous l’avons dit en introduction, la mini station d’épuration partage le fonctionnement d’une station d’épuration municipale, mais à l’échelle d’un logement, d’un lotissement ou d’un camping par exemple.

Ce sont en fait des bactéries présentes dans les cuves de la microstation qui vont épurer les eaux usées. Pour accélérer le traitement, on utilise des bactéries aérobies, c’est-à-dire qu’elles ont besoin d’un apport constant en oxygène pour survivre. Cet oxygène est apporté au sein de la mini station d’épuration grâce à un compresseur.

Trois cuves en une

mini station d'épuration

La min station d’épuration est composée de trois cuves dans un même dispositif.

Une mini station d’épuration est constituée de trois compartiments situés dans une seule cuve : c’est donc un dispositif tout-en-un.

La première de ces trois cuves est appelée décanteur : c’est l’équivalent de la fosse septique d’une installation traditionnelle. Elle se charge du prétraitement des eaux usées. Les matières solides s’y décantent et forment des boues qui seront par la suite vidangées.

La seconde cuve est appelée réacteur : c’est dans celle-ci qu’a lieu le gros de l’épuration des eaux. Des bactéries en suspension dans la cuve, ou située autour d’un support bactérien, vont venir digérer les particules présentes dans les eaux, et les épurer.

La troisième cuve est appelée clarificateur, et sert à fignoler le travail en proposant une étape de décantation finale, aussi appelée clarification. Le peu de matières solides qui restait dans les eaux se décante et forme des boues qui sont réacheminées vers le décanteur primaire.

Le cas du SBR

Voilà pour le fonctionnement classique d’une mini station d’épuration. Il existe en réalité trois technologies différentes :

  • à culture fixée – les bactéries se développent autour d’un support
  • à culture libre – les bactéries se développent directement dans la cuve
  • SBR – Sequencing Batch Reactor ou réacteur Biologique Séquentiel.

Si les deux premières technologies suivent le fonctionnement que nous avons décrit, la troisième est un peu différente.

Dans une mini station SBR, il n’y a que deux cuves : le décanteur et le réacteur. Dans le réacteur, un dispositif électronique va faire alterner les phases d’aération (apport d’oxygène et traitement) et les phases de clarification (décantation), selon des cycles spécifiques à chaque modèle.

Il s’agit simplement d’une technologie alternative, qui offre d’aussi bonnes performances que les deux autres.

Avantages et inconvénients

La mini station d’épuration est un dispositif très en vogue depuis quelques années, et pour cause : elle a beaucoup d’avantages pour peu d’inconvénients.

Avantages

  • Compacité : 5 m² d’emprise au sol pour 5 EH environ
  • Facilité d’installation – 1 à 2 jours de travaux seulement
  • Facilité d’entretien – une visite annuelle et une vidange tous les deux ans
  • Simplicité – à la fin des travaux, le système est directement opérationnel
  • Discrétion – Très bonne intégration paysagère

Inconvénients

  • Consommation électrique annuelle de 30 à 50 €
  • Supporte mal les variations importantes de charge
  • Interdite en résidence secondaire

Conclusion

La mini station d’épuration est un dispositif tout-en-un très performant et compact qui séduira la plupart des propriétaires souhaitant réhabiliter leurs installations.

Avec la plus faible emprise au sol du marché, la mini station est également très adaptée aux maisons avec peu de terrain, aux propriétaires regardant quant à leur jardin ou même à une installation hors-sol !

Remplissez le formulaire
pour accéder instantanément au
guide d’achat gratuit :




J'accepte d'être recontacté par des partenaires de GreenTech Journal




Remplissez le formulaire et nous vous contacterons suite à votre demande de devis :












Oui, vous pouvez me recontacter


Remplissez le formulaire pour accéder instantanément au guide d'achat gratuit :

Données partagées avec un sponsor - conformément à notre politique de confidentialité!